Jump to content
Justneuf

SFR by Justneuf.com

Cotdaz
Lors de ses vœux il y a deux semaines, Stéphane Richard, le PDG d'Orange estimait que le rachat de Bouygues Telecom avait "une chance sur deux" d'aboutir. Depuis, les discussions ont avancé à un rythme soutenu. Stéphane Richard et Martin Bouygues sont déterminés à aller jusqu'au bout. Selon un négociateur, il y a aujourd'hui environ 80% de chances que l'issue des négociations soit positive, avec l'objectif d'une annonce officielle avant la publication des résultats annuels d'Orange prévue le 16 février.
Au total, Orange espère retirer environ 5 milliards d'euros de ces cessions, soit à peu près la moitié de la valorisation de Bouygues Telecom (10 milliards d'euros, si l'on se cale sur celle de l'offre faite en vain par SFR à l'été 2015).
Ces actifs seront, pour l'essentiel, revendus à Free et SFR, qui participent donc désormais aux négociations. Ces deux concurrents savent que l'opération ne pourra se faire sans leur accord. C'est donc une partie de poker menteur à quatre qui est engagée. Des négociations très difficiles, avec des enjeux d'ego qui viennent tout compliquer.
Source et article complet: BFM Business

Cotdaz
SFR finalise l'acquisition des participations détenues par la Caisse des Dépôts (33%) (cette dernière intervenant en son nom et pour le compte de l'Etat dans le cadre du Programme d'Investissements d'Avenir) et Atos (20%) dans Numergy. SFR pérennise ainsi une entreprise dans laquelle il est investi depuis son origine.
A cette occasion, Michel Combes a déclaré : « Ce rapprochement s'intègre à la stratégie Entreprise du groupe Altice dont l'une des priorités est de consolider l'ensemble de ses activités autour du Cloud, de l'IOT et des services managés. »
Créée en septembre 2012, Numergy est une société spécialisée dans la construction et l'exploitation d'infrastructures de Cloud computing à vocation française et européenne. Numergy a été conçue pour devenir une véritable «centrale d'énergie numérique» au service de l'économie et de la croissance. Sa mission : fournir aux entreprises (TPE, PME, ETI et grands comptes) et organisations publiques des ressources informatiques sécurisées, performantes et compétitives. Numergy garantit et s'engage sur la haute disponibilité de son infrastructure mais aussi sur la localisation des données sur le territoire français.
L'offre de services SFR de Cloud computing pour les entreprises, axe important de la stratégie du groupe, est ainsi renforcée. En effet, complémentaires à celle de SFR et du groupe Altice, l'offre et la technologie de Numergy représentent une opportunité pour accélérer le déploiement du Cloud en France et en Europe.

Cotdaz
SFR ne s'en cache pas. L'opérateur connaît actuellement d'importantes difficultés pour livrer les box fibre et ADSL à ses clients en temps et en heure. Sur les forums, les consommateurs mécontents se déchaînent, et pour cause. Il leur faut généralement patienter trois à quatre semaines avant de recevoir leur équipement, au lieu de deux à trois jours en temps normal. La situation est d'autant plus désagréable qu'il s'agit généralement de nouveaux abonnés et que leur ancien contrat a lui bien été résilié par les services commerciaux de SFR.
Face à l'ampleur du phénomène, l'opérateur estime qu'il faudra «quelques semaines pour que tout rentre dans l'ordre», selon un porte-parole du groupe. SFR, qui a pris des mesures auprès de ses équipes techniques, leur recommande désormais de ne pas mettre en service dès la commande les lignes des nouveaux clients pour ne pas les priver d'Internet «pour ne pas interrompre le service de l'ancien FAI (fournisseur d'accès Internet, ndlr)», selon un document interne que Le Figaro s'est procuré. Cette activation interviendra au bout d'un mois, au lieu de trois jours. SFR change aussi ses procédures de réglement: la facturation client démarre désormais à l'activation des équipements, et non plus à la date théorique de livraison.
Source et article complet: Le Figaro

Cotdaz
La Fondation SFR, qui place l'égalité des chances au cœur de son action, souhaite que les nouvelles technologies profitent aussi à ceux qui en sont les plus éloignés. C'est dans ce cadre qu'elle lance aujourd'hui son quatrième appel à projets « numérique solidaire ». Les associations ont jusqu'au 26 février pour proposer un projet dans lesquels le numériquepermet, de manière innovante, d'améliorer le quotidien de personnes en situation de fragilité.
L'un des objectifs de la Fondation SFR est de faire en sorte que le développement du numérique profite à tous et notamment à ceux qui en sont les plus éloignés. Ce quatrième appel à projets, qui positionne le numérique au service de la solidarité, illustre bien la conviction de SFR: le numérique est une chance pour notre société, une chance de créer ou de recréer du lien social, d'imaginer de nouvelles formes d'entraide et de solidarité, d'agir contre l'exclusion.
L'appel à projets s'adresse aux structures d'intérêt général de plus de deux ans d'existence qui agissent sur le territoire français auprès de publics fragilisés.
Les dossiers peuvent être déposés jusqu'au 26 février 2016, via le formulaire de candidature accessible sur le site de la Fondation SFR : mecenat.fondationsfr.com.
Le Conseil d'Administration de la Fondation SFR choisira en mars entre 3 et 5 projets numériques. Les critères d'appréciation porteront notamment sur l'innovation, l'impact social, la pérennité et le nombre des bénéficiaires du projet. Chaque projet retenu bénéficiera d'une dotation financière maximale de 30 000 euros.

Cotdaz
On l'avait un peu oublié au terme d'une année 2015 particulièrement mouvementée avec sa prise de contrôle par Altice, le conglomérat de Patrick Drahi, mais SFR comporte aussi un pôle significatif dédié aux Entreprises. "Nous avons un million de clients B2B dans le monde", proclamait Pascal Rialland, ancien patron de cette même activité chez SFR, en novembre dernier.
Fort d'une nouvelle organisation commerciale basée sur le principe d'un interlocuteur unique pour l'ensemble de son offre (fixe, mobile, services réseaux, sécurité, CRM, cloud, M2M, Internet des objets, datacenters), Guillaume de Lavallade, nouveau directeur exécutif de SFR Business depuis septembre 2015 et ancien directeur de la relation-client B2B de SFR, s'estime bien armé pour consolider sa position de numéro deux français auprès des entreprises, notamment dans le fixe - qui pèse les deux tiers de l'activité.
Guillaume de Lavallade a commencé sa carrière comme Ingénieur avant-vente GSM, chez Nortel Networks de 1997 à 1999. Il a par la suite passé 3 ans comme Consultant en stratégie au Boston Consulting Group. En 2002, il est nommé Directeur de l'activité TV haut de gamme chez Thomson, avant de poursuivre son parcours au sein de la joint-venture crée avec la Société Chinoise TCL.
Guillaume de Lavallade rejoint SFR en 2007 en tant que Directeur Marketing Réseau, puis comme Directeur Marketing Produit et enfin comme Directeur Relation Client B-to-B.
Source et article complet: JDN

Cotdaz
Au mariage, ils seront quatre et c’est toute l'ambiguïté de l'alliance qu'Orange et Bouygues Telecom tentent de nouer.
Pour sceller la reprise du troisième opérateur télécoms français, le numéro un doit au préalable se mettre d'accord avec ses concurrents, Numericable-SFR et Free, afin de leur céder une partie des actifs de la mariée.
Vendredi 15 janvier, les discussions se sont accélérées sur cet aspect de la négociation. Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, a successivement reçu, selon nos informations, Michel Combes, le président non exécutif de SFR, et Xavier Niel, fondateur de Free (et actionnaire du Monde à titre personnel).
Entre Orange, SFR et Free, le grand marchandage qui aboutira au dépeçage de Bouygues Telecom a en tout cas débuté. Au menu des discussions : fréquences, clients, réseaux, boutiques.
Source et article complet: Le Monde

Cotdaz
Après le déploiement de 37 km de fibre optique sur le ban communal par SFR, les 2 000 Tressangeois peuvent désormais bénéficier du Très haut débit à 200 Mbit/s. Le réseau a été officiellement inauguré hier, jeudi 21 janvier.
« La décision n'a pas été facile , reconnaît l'élu. Depuis 1990, Tressange était équipée d'une régie de télédistribution qui fonctionnait très bien. » Mais la connexion ADSL ramait. « Les gens veulent désormais du Très haut débit, avec une offre triple pay », ajoute Didier Jenczak. Il y a un an et demi, la Ville de Tressange a décidé de prendre ce virage numérique. « Nous avions contacté plusieurs opérateurs, avant d'opter finalement pour Numéricable, devenu depuis SFR-Numéricable , rappelle Denis Schitz. Je remercie d'ailleurs M. Jenczak d'avoir défendu notre dossier au siège parisien du groupe, car nous ne pesions pas grand-chose avec nos 900 prises. » « Pour nous, il n'y a pas de petits réseaux , souligne le directeur régional. Je comprends l'inquiétude des communes pour qui il est difficile de quitter un service très proche du client. »
« Il y a encore quelques couacs et la mairie est devenue le bureau des pleurs pour certains usagers » , soupire Denis Schitz, qui croit à un fonctionnement normal d'ici quelques semaines. Une réunion publique sera organisée, le 4 février prochain, à 19h, à la salle des fêtes, pour présenter la fibre aux habitants et répondre à leurs questions.
Source et article complet: Le Républicain Lorrain

×
×
  • Create New...