Cotdaz

Admin
  • Compteur de contenus

    37 331
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    7

Réputation sur la communauté

85 Excellent !!

À propos de Cotdaz

  • Rang
    Admin
  • Date de naissance 29/01/1969

Informations diverses

  • Offre
    SFR FTTH
  • Connexion
    Ethernet
  • SFR TV
    Oui
  • O.S.
    Mac
  • Modem
    La box Plus de SFR
  • Firmware
    NB6VAC-MAIN-R4.0.31

Profil

  • Genre
    Masculin
  • Ville
    Nice

Contact

  • NRA
    CRR06
  • Site Internet
    https://www.justneuf.com/

Visiteurs récents du profil

55 086 visualisations du profil
  1. SFR disparaîtra de la cote le 9 octobre

    Les boursicoteurs peuvent dire adieu à SFR. L'Autorité des marchés financiers (AMF) a communiqué son calendrier. « L'offre publique de retrait sera ouverte du 21 septembre au 4 octobre 2017 inclus », a annoncé le gendarme de la Bourse dans un communiqué. Le retrait obligatoire des actions de la société interviendra le 9 octobre prochain, mettant un point final à un feuilleton financier de plus de trois ans. Source et article complet: Les Echos
  2. La proposition faite cet été par SFR d'installer l'Internet très haut débit (la fibre) sur tout le territoire continue de faire des remous auprès des élus. L'opérateur détenu par Patrick Drahi a suggéré de se substituer à la puissance publique en investissant également dans les territoires ruraux, où ces investissements ont été pris en charge par les collectivités. Problème aux yeux des élus : rien, aujourd'hui, ne peut empêcher SFR de mettre sa menace à exécution. Une poignée de sénateurs s'est donc mobilisée pour rédiger un texte qui empêcherait SFR de se livrer à ce qu'ils considèrent être de la concurrence déloyale. « Je travaille sur une proposition de loi qui aurait pour objectif de sécuriser les investissements publics. Si ces investissements existent, c'est pour pallier les carences du privé. Il serait donc contre-productif qu'une entreprise privée ait changé d'avis. Imagine-t-on un nouveau réseau d'eau ou d'électricité venant concurrencer ceux des villes ? », explique, lundi 18 septembre, Patrick Chaize, sénateur Les Républicains de l'Ain et président de l'Avicca, Association des villes et collectivités pour les communications. « Il s'agit de donner à la collectivité une autorité organisatrice », complète l'élu, qui espère avoir terminé la rédaction du texte pour la rentrée parlementaire d'ici une quinzaine de jours. Source et article complet: Le Monde
  3. SFR annonce la décision de Michel Paulin, Directeur général délégué, de quitter ses fonctions pour des raisons personnelles. Michel Combes, Directeur général d'Altice et Président Directeur Général de SFR Group poursuivra, avec le Comité Exécutif de SFR et l'appui du Groupe Altice, la transformation de l'entreprise et le rétablissement de la performance opérationnelle de SFR. Par ailleurs, dans le cadre des prochaines étapes du développement du groupe en France, Michel Combes a confié à Alain Weill, Directeur général des activités Media d'Altice et Directeur général de SFR Media, la mission de préparer avec lui l'intégration des actifs télécoms et medias afin de mettre en place la meilleure organisation à l'issue du processus de prise de contrôle de NextRadioTV. Michel Combes "salue l'engagement total de Michel Paulin au service de l'entreprise. Michel a réussi à poser les bases de la nécessaire transformation du Groupe. Son expertise et son leadership ont été des atouts majeurs pour l'entreprise. Avec Alain Weill, ainsi que toute l'équipe de management de SFR, nous sommes pleinement mobilisés afin de poursuivre la transformation de l'entreprise engagée ces derniers mois, continuer d'améliorer les performances opérationnelles et préparer les prochaines étapes du développement du Groupe autour de son projet d'investissements massifs dans les réseaux, de convergence télécoms-medias-publicité et de digitalisation de l'expérience client." Michel Paulin "remercie Patrick Drahi, Michel Combes, Alain Weill et l'ensemble des équipes Altice et SFR pour leur confiance et leur soutien." Michel Paulin "regrette de mettre un terme à sa participation dans cette magnifique aventure industrielle, certainement la plus ambitieuse et élaborée du secteur des télécoms et des médias en Europe".
  4. Grâce à l'acquisition par Altice de ces nouveaux droits exclusifs, les chaînes SFR Sport, déjà diffuseurs des championnats français de ProA, ProB, Ligue Féminine et des matchs des équipes de France féminines et masculines, renforcent leur offre basket en proposant, dès l'automne 2017, les plus prestigieuses coupes d'Europe de clubs. Durant les quatre saisons de la période 2017/2021, SFR Sport diffusera les meilleures rencontres des phases de poules et phases finales de l'Euroligue ainsi que son prestigieux Final Four. L'occasion de retrouver chaque semaine la douzaine de stars de l'Equipe de France évoluant dans les plus grands clubs Européens (Nando de Colo à Moscou, Thomas Heurtel à Barcelone, Antoine Diot à Valence, Kim Tillie à l'Olympiakos.). Durant cette période 2017/2021, les chaînes SFR Sport diffuseront également l'Eurocoupe, dans laquelle figureront pour la saison 2017/2018 trois clubs français : l'ASVEL, le CSP Limoges et le Levallois Metropolitans. Les chaînes SFR Sport diffuseront les rencontres des clubs français en Eurocoupe le mardi ou le mercredi soir à partir du 10 octobre et les meilleures affiches de l'Euroligue impliquant les internationaux français le jeudi soir à partir du 12 octobre 2017. François Pesenti, Directeur Général de SFR Sport : « Avec l'Euroligue et son contingent de stars françaises ainsi que des clubs aussi prestigieux que l'ASVEL, Limoges ou Levallois en Eurocup, SFR Sport propose désormais les plus grandes rencontres du basket français et européen et devient incontestablement la chaîne de référence du basket en France. L'acquisition des plus prestigieuses compétitions européennes de football et de basket, confirme la stratégie du groupe Altice de proposer à ses abonnés les contenus les plus attractifs dans les sports les plus populaires ».
  5. SFR va maintenir son kiosque presse

    Le gouvernement a-t-il sonné le glas des kiosques presse lancés tambour battant en 2016 par SFR, et plus récemment par Bouygues Telecom ? Mercredi 6 septembre, le ministre de l'action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a jeté un froid en leur demandant de mettre fin aux pratiques d'optimisation fiscale mises en place en même temps que ces bouquets, et qui leur permettent de bénéficier en partie de la TVA très avantageuse de la presse fixée à 2,1 %. Pourtant, SFR affirme au Monde qu'il n'a pas du tout l'intention de mettre un terme à ce service à succès. « Nous sommes un acteur de la presse écrite et numérique de très long terme », insiste un porte-parole du groupe. Une manière de répondre à ses détracteurs, selon lesquels l'astuce fiscale était la principale motivation de son kiosque. Source et article complet: Le Monde
  6. SFR perd à nouveau son patron

    Michel Paulin, le directeur général de SFR, est sur le départ. Arrivé à la tête de l'opérateur au carré rouge en mai 2016, il va quitter ses fonctions dans les prochaines semaines. Ce départ serait le cinquième d'un dirigeant de SFR depuis celui de Frank Esser en 2012. « Le groupe a engagé une réflexion sur une nouvelle organisation pour SFR compte tenu des changements à venir sur le périmètre de l'opérateur », rapporte une source interne souhaitant rester anonyme. Certains imaginent ainsi déjà qu'Armando Pereira, l'associé de Patrick Drahi et homme à poigne, puisse prendre la tête de l'opérateur. L'homme est redouté des salariés. Michel Paulin, lui, jouit d'un bon capital sympathie. Chez SFR, on vante régulièrement sa franchise, son exigence et ses qualités d'écoute. Source et article complet: Les Echos
  7. Contacté ce mercredi après-midi, Salvatore Tuttolomondo, directeur régional SFR Hauts-de-France, est allé à la pêche aux infos auprès de ses techniciens. Au-delà d'une « panne signalée ce mardi à 18 h 46 et réglée mercredi à 11 h 44 », il semblerait que le problème se focalise sur l'antenne de la commune. « Sur les antennes relais du périmètre Lens-Liévin-Hénin-Carvin, on est en train de changer des éléments par du matériel de dernière génération. Il est fort possible que des micro-coupures apparaissent quand ces changements ont lieu. » Ces antennes apporteront demain la 4 G+ (actuellement seuls Oignies et Leforest en sont dotés dans l'agglo), et après-demain la 5G et la 5G+, précise le directeur régional. Voilà qui intéressera grandement les abonnés locaux mais ces derniers désirent avant tout utiliser leur portable pour sa fonction basique : téléphoner. Source et article complet: La Voix Du Nord
  8. SFR fait cavalier seul pour la fibre

    Patrick Drahi, le propriétaire de SFR, veut quoi qu'il en coûte être propriétaires de ses infrastructures télécoms. Et il ne reculera, vraisemblablement, devant rien pour arriver à ses fins. Ce mardi, l'opérateur au carré rouge a confirmé à La Tribune que sa volonté de fibrer seul et sans argent public 100% du territoire d'ici à 2025 n'était en rien une proposition. « Nous le faisons », indique une source proche de l'état-major. « Nous allons préciser le financement, le rythme, le calendrier dans les prochaines semaines, nous dit-on. Pour autant, nos déploiements sont en cours. » Voilà une réponse cinglante à Mounir Mahjoubi, le secrétaire d'État en charge du numérique. Lundi, dans un entretien aux Échos, celui-ci s'est montré pour le moins critique envers le programme de SFR. « Cette proposition spécifique n'est pas encore accompagnée d'un plan opérationnel qui explique comment elle est faisable », a-t-il jugé. Avant d'estimer que l'ambition de SFR n'est pas « aujourd'hui » raccord avec « l'état d'esprit de l'État ». Et ce « notamment vis-à-vis des RIP [réseaux d'initiative publique, NDLR], ces zones où les réseaux sont à l'initiative publique, c'est-à-dire à la fois avec un financement local et national dans toutes les zones peu denses et habituellement peu rentables ». Source et article complet: La Tribune
  9. Comme annoncé le 18 mai dernier, SFR poursuit sa stratégie de distribution de ses chaînes Sport en OTT et lance SFR Sport 4K en live UHD sur les Smart TV Samsung. Première en France, cette diffusion live 4K en OTT constitue une nouvelle étape dans la politique d'innovation initiée par Altice et SFR pour offrir à tous le meilleur du sport sur la télévision. Complétant les initiatives précédentes de SFR -diffusion en OTT sur mobile, tablette et PC, diffusion en OTT sur Android TV-, le partenariat passé avec Samsung permettra à encore plus de fans du grand spectacle sportif de profiter des programmes et des compétitions diffusés par SFR Sport. Proposé à tous à 9,99€/mois sans engagement, SFR Sport offre aux amateurs de sport 5 chaînes avec les plus grands événements sportifs, leur proposant le meilleur du foot (Premier League, Liga portugaise, et à partir d'août 2018, Ligue des Champions et Ligue Europa), le basket français (Pro A, Pro B, All Star Game, Coupe de France et équipes de France), l'athlétisme français (Championnats de France) et international (Diamond League), le rugby anglais (Premiership Rugby et tests matchs de l'Angleterre), et la boxe (World Series of Boxing, soirées boxe Team SFR, championnats du monde).
  10. Options d'achat sfr

    Bonsoir, Vous avez contacté le 1023 ?
  11. Deux ans après s’être lancé à la conquête des Etats-Unis, Patrick Drahi pourrait passer la vitesse supérieure. Selon la chaîne d’informations financières CNBC et l'agence Reuters, le patron d'Altice étudie une éventuelle offre de rachat de Charter Communications, le deuxième câblo-opérateur américain (télévision par câble, Internet, téléphonie). Une opération qui pourrait dépasser les 200 milliards de dollars (170 milliards d'euros), dette incluse… et qu'il sera donc difficile, voire impossible, de financer, préviennent les analystes. A Wall Street, la capitalisation boursière de Charter s'élève en effet à plus de 119 milliards de dollars. A titre de comparaison, Altice ne vaut que 31 milliards d'euros et sa filiale américaine, Altice USA, 23 milliards de dollars. Source et article complet: Le monde
  12. D'ici peu, Altice aura totalement avalé SFR. Le holding du tycoon des télécoms et des médias Patrick Drahi a annoncé ce jeudi détenir plus de 95 % du capital de sa filiale française de télécoms. Une montée au capital rendue possible par plusieurs accords d'acquisition d'actions SFR en échange d'actions Altice de type A. Et le mouvement va se poursuivre : comme le veut la réglementation au-delà d'un tel seuil, Altice déposera en septembre auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) une offre publique de retrait suivie d'un retrait obligatoire sur les titres qui ne lui appartiennent pas encore. Il proposera 34,50 euros par action, soit une prime de 9,2 % sur le cours de mercredi soir. L'opération permettra à Altice de simplifier son organisation et de maximiser les remontées de cash venant de l'opérateur. Pour l'ex-Société française de radiotéléphone, créée en 1987 par la Générale des eaux et revendue par le groupe devenu Vivendi à Altice en 2014, c'est une page qui se tourne. Source et article complet: Les Echos
  13. SFR continue d’enrichir son offre de contenus TV en proposant à ses clients un nouveau bouquet de chaînes étrangères : le bouquet Chinois Premium. Avec 30 chaînes, ce bouquet donne accès aux meilleures chaînes chinoises disponibles en France. Le bouquet Chinois Premium de SFR regroupe une sélection de chaînes chinoises internationales, régionales, locales, communautaires et culturelles parmi les plus populaires. Ce bouquet comprend des chaînes et des programmes emblématiques avec notamment CCTV-4 et CNTV-Genra pour l’information, Human Mango TV ou Anhui TV pour les séries, Dragon TV pour les divertissements et de nombreuses chaînes régionales. Ce large choix de chaînes vient répondre aux attentes de la communauté chinoise installée en France, des étudiants français qui apprennent le mandarin et de tous les amoureux de la culture chinoise. Le Bouquet Chinois Premium de SFR : 30 chaînes est proposé à 10,88€/mois sans engagement. Il sera disponible dès le 1er août sur les box SFR sur les canaux 729 à 776. A son lancement, ce bouquet de chaînes sera proposé en clair gratuitement jusqu’au 15 septembre 2017. Ce nouveau bouquet enrichit l’offre TV de SFR, qui compte plus de 200 chaînes et services, propose le meilleur du sport avec SFR Sport et la première plateforme de SVOD en France avec SFR Play.
  14. TF1 : rien ne change pour les clients SFR

    Malgré l'opération de communication de TF1 ce jour, rien ne change pour les abonnés SFR concernant la diffusion des chaînes du Groupe TF1. Le service My TF1 est disponible via ordinateur, tablette, mobile et en OTT sur la télé. SFR a découvert par voie de presse cette inique tentative de prise d'otage de ses clients. SFR en prend note et s'étonne que TF1 ait choisi de ne pas attendre la conclusion des recours en cours, celui formé par SFR devant le CSA comme celui d'Orange devant le Tribunal de Commerce. La communication de TF1 comme la coupure unilatérale de My TF1 pour les seuls abonnés de SFR, dont la légalité est questionnée, constituent en effet un préjudice considérable contre lequel SFR étudie toutes les voies de recours possibles. SFR engagera dès aujourd'hui toute action judiciaire nécessaire. SFR rappelle que TF1 est diffusé auprès de ses abonnés depuis sa création. SFR rappelle que TF1 souhaite, après plus de 30 ans, désormais être rémunéré pour la diffusion de sa chaîne gratuite. Pour la première fois depuis la création du cable et de l'Adsl, une télévision veut être rémunérée pour la diffusion de sa chaîne gratuite. SFR rappelle que TF1 détient plus de 40% de parts de marché de la publicité. SFR rappelle que le Groupe TF1 jouit d'une position dominante sur le marché français et qu'il dispose d'une licence de diffusion hertzienne gratuite SFR déplore que TF1, au mépris des régulateurs et des téléspectateurs, tente au plein cœur de l'été de prendre en otage les clients de SFR.
  15. Des milliers de salariés de Portugal Telecom ont participé vendredi à une journée de grève et manifesté à Lisbonne pour protester contre des transferts de postes vers d'autres entités du groupe français Altice, qui a repris l'opérateur historique portugais fin 2014. Le taux d'adhésion à la grève a été chiffré à 70% des 9.500 salariés par un dirigeant syndical, alors que la direction du groupe l'a évalué à seulement 19%, affirmant que "tous les services aux clients ont été assurés". "Non au vol des droits acquis" et "contre l'intimidation et le chantage", ont scandé les manifestants, vêtus de t-shirts noirs arborant une version détournée du logo d'Altice qui portait le mot "aldrabice" ("escroquerie"). Le groupe du magnat des télécoms et des médias Patrick Drahi a racheté Portugal Telecom en décembre 2014 à l'opérateur brésilien Oi pour 7,4 milliards d'euros. Source et article complet: Le Figaro