Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'altice'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Catégories

  • ADSL-VDSL
  • Altice
  • Fibre
  • Justneuf
  • Mobile
  • Numericable
  • Patrick Drahi
  • RED by SFR
  • SFR
  • Téléphonie
  • Télévision
  • Divers

Forums

  • Général
    • Revue de presse
    • JustNeuf 's Café
    • Les sondages
    • Fond de cale...
  • Forums Altice - SFR
    • Internet en ADSL
    • Très Haut Débit
    • Service client
    • Télévision
    • Services
    • Les box
    • Offres mobile
    • Altice
  • Autres forums
    • Réseaux et logiciels
    • Les Autres F.A.I.s
  • Sujets de Cotdaz

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


NRA


Site Internet


Ville


Loisirs


Offre


Firmware

30 résultats trouvés

  1. Fort du succès de BFM Paris lancée en 2016, et devenue très vite la première chaîne locale de France, Altice France a annoncé le 10 octobre avoir signé un accord relatif à l'acquisition de TLM, la chaîne de TNT locale lyonnaise afin de créer BFM Lyon (ou BFM Lyon Métropole). Altice France a pour ambition de construire une chaîne d'information 100% locale. Les studios de la chaîne seront installés à Lyon et accueilleront la rédaction lyonnaise de la chaîne. Altice France s'appuiera sur son expérience en matière d'information en continu, grâce à BFM TV, première chaîne d'info de France, et également sur celle de BFM Paris. Les téléspectateurs auront ainsi accès à une chaîne d'information entièrement dédiée à l'actualité lyonnaise et de la région à travers de grandes thématiques prioritaires comme l'information locale, l'actualité politique, économique, culturelle, sportive et des services de proximité (sorties, loisirs, météo, trafic, etc.) et une boucle d'information mise à jour en temps réel H24. L' intégration au sein du groupe Altice sera également une garantie de solidité et de pérennité pour la chaîne, dans un paysage où les chaînes locales font souvent face à des incertitudes économiques. Avec cette nouvelle acquisition dans les médias, Altice France confirme ses ambitions dans les contenus, l'information de qualité et son soutien à l'attractivité des territoires. Le Groupe continue ainsi de se développer avec la volonté de créer un réseau de chaînes locales performantes et de qualité. Pour Alain Weill, Président-Directeur général d'Altice France et fondateur de BFM TV : « Nous sommes très fiers d'investir à Lyon, un choix porté par le dynamisme de la ville et de la région. Nous connaissons l'importance de TLM dans la vie des Lyonnaises et des Lyonnais. Nous allons mettre toute notre énergie et notre expérience au service de BFM Lyon pour en faire une chaîne de très grande qualité, au plus près des attentes des téléspectateurs, des annonceurs et des décideurs lyonnais. » L' acquisition de TLM, sous réserve de l'agrément du Conseil supérieur de l'audiovisuel, devrait être finalisée d'ici fin 2018.
  2. D'ici peu, Altice aura totalement avalé SFR. Le holding du tycoon des télécoms et des médias Patrick Drahi a annoncé ce jeudi détenir plus de 95 % du capital de sa filiale française de télécoms. Une montée au capital rendue possible par plusieurs accords d'acquisition d'actions SFR en échange d'actions Altice de type A. Et le mouvement va se poursuivre : comme le veut la réglementation au-delà d'un tel seuil, Altice déposera en septembre auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) une offre publique de retrait suivie d'un retrait obligatoire sur les titres qui ne lui appartiennent pas encore. Il proposera 34,50 euros par action, soit une prime de 9,2 % sur le cours de mercredi soir. L'opération permettra à Altice de simplifier son organisation et de maximiser les remontées de cash venant de l'opérateur. Pour l'ex-Société française de radiotéléphone, créée en 1987 par la Générale des eaux et revendue par le groupe devenu Vivendi à Altice en 2014, c'est une page qui se tourne. Source et article complet: Les Echos
  3. Des milliers de salariés de Portugal Telecom ont participé vendredi à une journée de grève et manifesté à Lisbonne pour protester contre des transferts de postes vers d'autres entités du groupe français Altice, qui a repris l'opérateur historique portugais fin 2014. Le taux d'adhésion à la grève a été chiffré à 70% des 9.500 salariés par un dirigeant syndical, alors que la direction du groupe l'a évalué à seulement 19%, affirmant que "tous les services aux clients ont été assurés". "Non au vol des droits acquis" et "contre l'intimidation et le chantage", ont scandé les manifestants, vêtus de t-shirts noirs arborant une version détournée du logo d'Altice qui portait le mot "aldrabice" ("escroquerie"). Le groupe du magnat des télécoms et des médias Patrick Drahi a racheté Portugal Telecom en décembre 2014 à l'opérateur brésilien Oi pour 7,4 milliards d'euros. Source et article complet: Le Figaro
  4. Cotdaz

    SFR expose son plan pour fibrer toute la France

    Michel Combes, le directeur général d'Altice, et Michel Paulin, le directeur général de SFR, ont décidé de secouer le monde des télécoms. Comme ils l'avaient annoncé la semaine dernière, ils ont publiquement dévoilé ce mercredi leur plan pour fibrer «l'intégralité du territoire d'ici à 2025». Ce faisant, l'opérateur s'extrait volontairement du plan France Très haut débit établi en 2013 et qui découpait le territoire en trois zones. L'une très dense, dans laquelle tous les opérateurs peuvent déployer leurs réseaux. L'autre moyennement dense, dans laquelle Orange déploie 80% des fibres et SFR le solde. Enfin, une dernière zone rurale dans laquelle les collectivités locales accordent des subventions à un opérateur qui installera un réseau unique ouvert à tous les autres. «Ce plan est totalement obsolète et très coûteux en deniers publics», a estimé Michel Combes en préambule. À la place, SFR propose un plan simple. Il se débrouille seul pour offrir un accès très haut débit à l'ensemble des 33 millions de foyers métropolitains. Source et article complet: Le Figaro
  5. Cotdaz

    Altice et Netflix concluent un partenariat mondial

    Altice (ATC, ATCB), leader mondial de la convergence des télécoms, des contenus et de la publicité au service de plus de 50 millions de clients, a annoncé le 12 juin un partenariat pluriannuel avec Netflix, Inc. qui permettra aux clients d'Altice de profiter des contenus de Netflix sur tous leurs écrans en France, au Portugal, en Israël et en République Dominicaine. Le lancement de Netflix sur les plateformes d'Altice permettra aux abonnés du groupe d'accéder à tout moment aux contenus du service de streaming : séries originales, films, documentaires, stand-ups, ainsi que de nombreux programmes pour enfants. L'accord avec Netflix fait suite aux investissements d'Altice dans le sport et les contenus, avec notamment les créations originales d'Altice Studio, l'acquisition de droits pour des séries et films, ainsi que des partenariats de distribution nationaux ou mondiaux. La France sera le premier pays dans lequel Altice lancera Netflix. Le service est notamment proposé dans les offres SFR FAMiLY!, depuis hier. Le déploiement se poursuivra dans les autres pays d'Altice courant 2017. Michel Combes, Directeur Général d'Altice, souligne : « Nous sommes ravis de ce partenariat mondial avec Netflix. Grâce à notre stratégie axée sur les contenus, nous nous engageons à proposer à nos clients les meilleurs programmes et l'ajout de Netflix vient renforcer l'attrait de nos deux marques auprès des clients Altice. » Reed Hastings, Directeur Général de Netflix, ajoute : « Avec ce partenariat mondial et grâce à plus de 1 000 heures de nouveaux contenus originaux programmés sur Netflix en 2017, les clients d'Altice pourront profiter, partout et à tout moment, des meilleurs divertissements sur une même plateforme. »
  6. Cotdaz

    Altice rachète le premier groupe de télé portugais

    Altice renforce sa position au Portugal, son deuxième marché en Europe après la France. Déjà détenteur de l'opérateur historique Portugal Telecom, Altice lui adjoint aujourd'hui un groupe audiovisuel, Media Capital. L'opérateur fondé par Patrick Drahi a annoncé vendredi avoir racheté 94,7 % du capital de ce groupe à l'espagnol Prisa, qui se débat avec des difficultés financières. Le montant de l'acquisition est estimé à 440 millions d'euros en valeur d'entreprise. Altice indique qu'il va ensuite lancer une offre pour acquérir le solde des titres cotés à la Bourse de Lisbonne. Fondé en 1992, Media Capital est le premier groupe audiovisuel du pays. Il possède notamment la chaîne de télévision TVI, qui est l'équivalent de TF1 en France, ainsi que d'autres chaînes gratuites et des chaînes thématiques, dont la chaîne d'info TVI24 News. L'ensemble pèse 25 % de part d'audience et pratiquement 40 % des recettes publicitaires du pays. Source et article complet: Le Figaro
  7. Altice-SFR annonce sa décision de fibrer sans argent public l'ensemble du territoire français, permettant d'atteindre l'objectif du Président de la République et du Gouvernement de donner accès au très haut débit dans toute la France. La contribution d'Altice-SFR au programme de déploiement de l'Etat se concrétise par la création d'Altice Infrastructures, société dédiée au déploiement de la fibre, et par deux engagements d'Altice répondant à l'attente des collectivités : 80 % du territoire fibré d'ici 2022 et 100% d'ici 2025. À la suite de la réunion interministérielle du 7 juillet au cours de laquelle le Gouvernement a demandé des propositions concrètes et sans tabou aux opérateurs, Altice-SFR a adressé hier sa contribution au Premier Ministre et aux pouvoirs publics. Celle ci répond aux enjeux fixés par l'Etat en proposant un nouveau modèle d'investissement totalement privé, sans aucune subvention publique. Concrètement, la création de la société de déploiement Altice Infrastructures permettra de déployer la fibre sur tout le territoire. Les travaux commenceront en septembre 2017 et les premiers foyers seront raccordés en fibre à l'automne 2017. Pour l'Etat et les collectivités, la proposition d'Altice-SFR permet de résoudre notamment deux difficultés : les retards liés à la complexité et au manque d'efficacité des dispositifs actuels et l'explosion de la dépense publique pointée par la Cour des Comptes. Cette société, entièrement financée, aura la charge de déployer ce réseau qui sera ouvert à tous les autres opérateurs qui le souhaiteront aux conditions prévues. Fort de son expérience internationale avec des déploiement similaires au Portugal (100% du territoire) et aux Etats-Unis dans les 21 Etats où le Groupe est présent, Altice a développé une approche unique de maîtrise des coûts et a mis en place, à l'instar de ce qui a été fait sur le mobile en France, une véritable usine de production de déploiement de bout en bout. Altice a, par ailleurs, sécurisé son approvisionnement en fibre et ses capacités de déploiement avec l'intégration d'un partenaire technique il y a quelques mois, Altice Technical Services. Altice-SFR rappelle son engagement depuis 2015 dans le financement du Très Haut Débit en France, avec plus de deux milliards d'euros investis chaque année dans le déploiement du Très Haut Débit fixe et mobile. Avec près de 10 M de prises fibre et la plus large couverture du territoire en 4G (données ARCEP), Altice-SFR passe à la vitesse supérieure. Altice fera en outre des propositions complémentaires pour la couverture mobile au-delà de son engagement actuel de 90% de couverture de la population en 2017 et 99 % d'ici fin 2018. Michel Paulin, Directeur général de SFR : "Face à un système devenu obsolète, Altice-SFR prend l'initiative de fibrer toute la France sans aucun argent public. Cette contribution au projet du Gouvernement pour le très haut débit représente une rupture majeure que permettent les compétences techniques et l'engagement d'Altice dans le financement des réseaux très haut débit en France et dans les pays où nous sommes présents. Dès septembre, nous commencerons à déployer, ce qui permettra de tenir l'objectif du Gouvernement sans aucune subvention supplémentaire."
  8. Le secret a été bien gardé. Et pour cause, c'est une bombe à retardement. Après Orange, l'opérateur de téléphonie SFR se lance à son tour dans les services bancaires. Le processus d'agrément est même enclenché. Selon nos informations, Altice, la maison mère de SFR, a déposé une demande d'agrément à la Banque centrale européenne (BCE) et cherche un partenaire innovant. L'arrivée de cette nouvelle banque, attendue entre la fin 2018 et le printemps 2019, et le nom retenu sont cohérents avec certaines pratiques expérimentées dans le groupe et l'annonce en mai par Patrick Drahi de la disparition de la marque SFR (ce sera à la mi-2018) au profit de la nouvelle marque Altice qui s'imposera à tous les opérateurs mobiles du groupe, qu'ils soient au Portugal, en Israël, en Suisse, en République dominicaine ou aux Antilles. Source et article complet: Le Parisien
  9. Altice et SBS Productions annoncent leur première collaboration sur un long-métrage français, « Place Publique », pour lequel se forme à nouveau le tandem « Jaoui – Bacri ». Comédie douce-amère sur notre époque de sur-exposition de la vie privée, Place Publique, écrit par Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, sera réalisé par Agnès Jaoui. Ils seront également à l'affiche du film, aux côtés de Léa Drucker . Le tournage débutera le 31 juillet en région parisienne, pour une sortie en salle prévue en 2018. Alain Weill, Directeur Général des activités Médias et Divertissement d'Altice : « Nous nous réjouissons d'être aux cotés de la société SBS pour pré-financer « Place Publique ». Après avoir pré-financé et co-produit cette année plusieurs séries*, notamment pour la France, Israël et le Portugal, nous franchissons une nouvelle étape qui confirme notre volonté d'être des partenaires pérennes pour les auteurs et les talents. S'engager pour la création française est le choix d'Altice car la qualité de nos auteurs, scénaristes, réalisateurs, acteurs, est unique. Nous voulons promouvoir la création et la culture françaises en France et dans le monde, dans les pays où nous sommes présents. » Nora Melhli, Directrice de la Création Originale d'Altice : « Nous sommes très fiers d'entamer notre soutien à la création française à travers cette première collaboration avec le producteur Saïd Ben Saïd, qui a permis de réunir à nouveau l'un des duos les plus talentueux du cinéma français. Ce choix confirme la ligne éditoriale que nous avons lancée il y a un an, à savoir des projets ambitieux et originaux, qui laissent une large place à la diversité des genres et à la créativité des talents. » Saïd Ben Saïd, Président de SBS et producteur de Place Publique : « Je suis heureux de cette première collaboration avec Altice car c'est un nouvel acteur chez qui on sent l'amour du cinéma et des auteurs ainsi que l'envie de faire aimer les films aux spectateurs. » SBS Productions fondé en 2010 par Saïd Ben Saïd a notamment produit Elle de Paul Verhoeven (César du meilleur film, trois prix Lumière, Golden Globe de la meilleure actrice, etc.), Map to the stars, de David Cronenberg (Palme d'Or et meilleure actrice pour Julianne Moore à Cannes) et Carnage de Roman Polanski (Mostra de Venise, Golden Globe, etc.). Synopsis C'est la pendaison de crémaillère de Nathalie, la productrice et ex belle-soeur du célèbre présentateur de télévision Castro, mais la piste de danse ressemble davantage à un ring de boxe où les invités se confrontent non seulement les uns aux autres, mais surtout à eux-mêmes. * Médicis, The Same Sky, Taken, Riviera...
  10. Opération réussie pour Altice USA. La filiale américaine du groupe de Patrick Drahi a placé 63.943.029 actions ordinaires de catégorie A au prix unitaire de 30 dollars dans le cadre de son introduction en Bourse (IPO), confirmant ainsi une information donnée un peu auparavant à Reuters par des sources au fait du dossier. Cette opération doit permettre au milliardaire Patrick Drahi, le patron de la holding néerlandaise Altice, en partie de rembourser l'énorme dette du groupe, chiffrée à 21 milliards de dollars, mais aussi de financer éventuellement d'autres acquisitions dans le but de renforcer une entité qui est déjà le quatrième câblo-opérateur des Etats-Unis. En s'introduisant à la Bourse de New York, Patrick Drahi se met dans une position idéale pour fondre sur de nouvelles proies. Source et article complet: La Tribune
  11. Afin de répondre aux nouveaux enjeux de transformation et de croissance des entreprises, SFR accélère la mise à disposition de la fibre pour le plus grand nombre d'entre elles, quelle que soit leur taille. Pour cela, SFR fait bénéficier les entreprises de ses investissements massifs (2,3 milliards d'euros en 2016) et de la mise en place de son nouveau modèle industriel de déploiement. Dès aujourd'hui, SFR Business lance sa nouvelle offre d'accès Internet en Fibre Dédiée, à 400 €HT/mois pour 100 Mbit/s symétriques et garantis à destination des PME et des grandes entreprises reposant sur son réseau en propre. L'offre compétitive d'accès Internet en Fibre Dédiée s'adresse aux sites critiques des PME et des grandes entreprises nécessitant des engagements en termes de débits symétriques et garantis ainsi que d'une Garantie de Temps de Rétablissement en 4 heures (GTR 4h). Aujourd'hui, plus de 60% des sites de plus de 20 salariés peuvent déjà en bénéficier. La couverture sera portée à 70% d'ici la fin de l'année 2017 conformément aux objectifs annoncés. Alors que les échanges de données croissent de manière exponentielle, le taux d'adoption de la fibre par les entreprises n'est que de 7% selon l'Arcep. Dans ce contexte, SFR a choisi d'investir et d'innover afin de faire profiter le plus grand nombre d'entreprises des avantages de la Fibre Dédiée. Pour y parvenir, SFR, fort de ses investissements dans ses infrastructures, a mis en œuvre un nouveau modèle opérationnel de production de la fibre. Ce modèle repose sur la densification et l'optimisation des déploiements de ses infrastructures fibre. La Fibre Dédiée peut être ainsi proposée dans des conditions économiques avantageuses avec des tarifs adaptés aux PME. SFR est d'ores et déjà en mesure de proposer ces nouvelles conditions à 35% des entreprises en France. En 2022, cela concernera 80% des entreprises. De plus, grâce à la Fibre Dédiée, les entreprises accèdent à un environnement de nouveaux services nécessaires à leur transformation et à la croissance de leur activité. Ces services répondent notamment aux besoins de cybersécurité (firewall et anti-ddos), de continuité d'activité (Plan de Reprise d'Activité), de développement d'applications métiers dans le cloud ou encore de protection des données. Dès le mois de septembre, la Box Fibre Pro proposera un accès Internet FTTH à 1 Gbit/s, une ligne téléphonique et des services professionnels pour 45 €HT/mois. En 2015, SFR Business annonçait le lancement de sa 1ère offre d’accès Internet Fibre Mutualisée à destination des Pros, des TPE et des petits sites de grandes entreprises. Dès le mois de septembre 2017, l'offre sur ce segment va s'enrichir avec la nouvelle Box Fibre Pro. A nouveau, SFR capitalise sur son nouveau modèle de production de la Fibre pour proposer cette offre dans des conditions compétitives. La Box Fibre Pro comprendra un accès Internet jusqu'à 1 Gbit/s, une ligne téléphonique avec appels illimités (en France + 54 destinations), des services professionnels tels qu'une adresse IP Fixe, la Garantie de Temps d'Intervention (GTI 8h) et les contenus SFR disponibles en OTT comme SFR Presse, SFR Play ou SFR Sport. Michel Paulin, Directeur général de SFR déclare : «L'usine de production que nous avons mise en œuvre a déjà montré sa grande efficacité sur le mobile puisque le réseau 4G/4G+ de SFR est désormais au meilleur niveau tant pour la couverture que pour la qualité. Nous poursuivons nos investissements et adoptons la même démarche pour notre réseau fibre. En particulier, SFR a la ferme volonté de permettre au plus grand nombre d'entreprises, de la TPE au grand groupe, d'accéder rapidement à la fibre. La performance et les débits offerts par la fibre permettent aux entreprises d'accroître leur efficacité et de développer leur activité. Grâce à ses offres fibre convergentes, SFR Business, leur propose des services de sécurité et de cloud à forte valeur ajoutée dans des conditions tarifaires adaptées aux TPE et PME.» Conditions et détail des offres sur www.sfrbusiness.fr (dès septembre pour la Box Fibre Pro)
  12. Cotdaz

    SFR: Réseaux fixe et mobile en avril

    Au mois d'avril, SFR a continué ses déploiements intensifs et a poursuivi l'extension de son réseau 4G/4G+. 1 071 communes dont Hendaye (64), Ploemeur (56) ou Sucy-en-Brie (94) ont ainsi bénéficié de l'arrivée de la 4G et 460 de la 4G+ parmi lesquelles Mont-de-Marsan (40), Niort (79) et Thionville (57). (Voir listes en fin de communiqué) Selon l'Agence Nationale des Fréquences(2), SFR est l'opérateur leader pour la mise en service de nouveaux sites 4G en France. Ces déploiements massifs ont permis à SFR d'accroître de 22 points la couverture de la population en 4G pour la porter à 88% au premier trimestre 2017. De plus, l'Observatoire des déploiements mobiles en zones peu denses publié le 19 mai dernier par l’ARCEP(3) positionne SFR en première position pour la couverture 4G du territoire, pour la couverture 4G de la population en zones peu denses et également pour la fiabilité des cartes de couverture fournies par l'opérateur. A travers cette publication, l'ARCEP confirme la dynamique de déploiement 4G de SFR et sa volonté d'apporter le Très Haut Débit mobile au plus près des usagers. L'extension rapide de la couverture Très Haut Débit mobile, historique en termes de volumes est le fruit de la véritable usine de production conçue par SFR et soutenue par des investissements sans précédent (2,3 milliards d'euros en 2016). Ce rythme se poursuit en 2017 afin de proposer la 4G à plus de 90% de la population française à la fin de l'année. Au-delà de l'extension de la couverture en 4G/4G+, ces déploiements massifs permettent l'amélioration de la qualité de service du réseau. En effet, comme le montrent les résultats du dernier baromètre des connexions Internet mobiles publié par nPerf(4), SFR enregistre une progression spectaculaire de la qualité de service de son réseau mobile au premier trimestre 2017 et pointe désormais en 2ème position du classement général, toutes technologies confondues (2G, 3G, 4G). La 4G+ jusqu'à 300 Mbit/s désormais disponible dans la quasi-totalité de l'agglomération parisienne ainsi qu'à Anglet, Bayonne et Biarritz Pour répondre aux besoins et aux usages de ses clients, SFR investit, innove et met à leur disposition des technologies toujours plus performantes. C'est ainsi qu’en 2016, SFR a lancé la 4G+ jusqu'à 300 Mbit/s, technologie permettant aux utilisateurs éligibles de profiter d'un débit maximum théorique 3 fois supérieur à celui de la 4G. Aujourd'hui, avec plus de 200 villes couvertes, SFR dispose de la couverture 4G+ jusqu'à 300 Mbit/s la plus large de France comme le confirme d'ailleurs le baromètre indépendant nPerf(4) dans lequel SFR obtient le meilleur taux de connexion 4G+ du marché. Aujourd'hui, la 4G+ juqu'à 300Mbit/s est disponible dans la quasi-totalité de l'agglomération parisienne ainsi que dans les villes d'Anglet, Bayonne et Biarritz qui rejoignent Brest, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Le Havre, Metz, Mulhouse, Nancy, Nantes, Orléans, Reims et Valenciennes. L'objectif de SFR est de déployer cette technologie dans les 32 plus grandes agglomérations françaises d'ici la fin de l'année. (Voir liste en fin de communiqué). Le déploiement de la 4G+ jusqu'à 300 Mbit/s permet à l'ensemble des clients équipés en 4G sur la zone couverte de bénéficier d'un débit moyen accru. En effet, cette technologie, évolution de la norme 4G, agrégeant 3 bandes de fréquences 4G, permet d'augmenter la capacité totale du réseau 4G et donc d'accroître, pour tous, les débits qu'il offre. Ainsi, avec la 4G+ jusqu'à 300 Mbit/s, tous les clients équipés en 4G bénéficient naturellement d'une amélioration sensible de la qualité de service et du confort de navigation. Fibre : plus de 100 000 nouvelles prises réparties dans 79 communes En avril 2017, SFR a poursuivi ses déploiements sur le territoire et plus de 100 000 logements et locaux professionnels ont été rendus éligibles à la fibre(1) dans 79 communes. Parmi celles-ci, 29 ont eu nouvellement accès à la fibre comme Boissy-Saint-Léger (94), Diesen (57), Loison-sous-Lens (62) ou Longvic (21) et 50 ont bénéficié d'une extension de couverture comme Argenteuil (95), Bouguenais (44), Guyancourt (78) ou Rouvroy (62). (Voir listes en fin de communiqué). A ce jour, les services fibre de SFR sont disponibles dans plus de 1 400 communes françaises. SFR numéro 1 des débits descendants pour le fixe, toutes technologies confondues selon nPerf Dans son dernier baromètre trimestriel des connexions internet fixes en France métropolitaine(5), nPerf classe SFR en première position pour les débits descendants, toutes technologies confondues. Ce résultat, obtenu à partir de millions de tests d'utilisateurs, vient couronner la performance des réseaux fixes de SFR. Déjà doté de la première infrastructure fibre(1) de France avec plus de 9,6 millions de prises éligibles (FTTH/FTTB), SFR confirme son leadership et continuera d'animer le marché grâce à sa forte dynamique de déploiements soutenue par des investissements sans précédent. Michel Paulin, Directeur général de SFR indique : « Ce mois-ci encore, le bilan de nos déploiements Très Haut Débit fixe et mobile illustre à quel point SFR est un moteur de l'aménagement numérique du territoire. Notre réseau 4G, reconnu par l'ARCEP comme le plus étendu de France, couvre plus de 88% de la population aussi bien dans les villes que dans les zones peu denses. De plus, les publications régulières d'indicateurs indépendants, à l'instar de nPerf, positionnement SFR en tête de leurs classements et confirment, chaque jour un peu plus, la performance et la qualité de nos réseaux Très Haut Débit fixe et mobile. Concernant la fibre, SFR est déterminé à mener à bien son ambitieux plan de déploiement qui permettra au plus grand nombre de Français d'accéder au THD fixe dans les toutes prochaines années. » La 4G+ et la 4G+ jusqu'à 300 Mbit/s sont accessibles sans surcoût aux clients SFR bénéficiant d'un forfait 4G et d'un terminal compatible. L'éligibilité à la fibre, la couverture mobile ainsi que le contenu détaillé des offres sont disponibles sur sfr.fr. ANNEXE 4G - avril 2017 Liste des nouvelles villes de plus de 5 000 habitants ouvertes en 4G en avril 2017 : Classement par département : Givet (08), Guilers (29), Moëlan-sur-Mer (29), Aire-sur-l'Adour (40), Ploemeur (56), Auray (56), Guidel (56), Pluvigner (56), Brech (56), Kervignac (56), Pluneret (56), Hettange-Grande (57), Algrange (57), Hendaye (64), Bidart (64), Vendenheim (67), Sainte-Marie-aux-Mines (68), Cesson (77), Jouars-Pontchartrain (78), Naintré (86), Mirecourt (88), Sucy-en-Brie (94). 4G+ - avril 2017 Liste des nouvelles villes de plus de 5 000 habitants ouvertes en 4G+ en avril 2017 : Classement par département : Cognac (16), Rochefort (17), Saint-Pierre-d'Oléron (17), Puilboreau (17), Bergerac (24), Guipavas (29), Saint-Pol-de-Léon (29), Gradignan (33), Floirac (33), Bruges (33), Carbon-Blanc (33), Lattes (34), Saint-Gély-du-Fesc (34), Fabrègues (34), Saint-Georges-d'Orques (34), Jacou (34), Bruz (35), Voreppe (38), Mont-de-Marsan (40), Tarnos (40), Saint-Pierre-du-Mont (40), Aire-sur-l'Adour (40), Épernay (51), Sézanne (51), Toul (54), Pont-à-Mousson (54), Dombasle-sur-Meurthe (54), Saint-Nicolas-de-Port (54), Neuves-Maisons (54), Lanester (56), Ploemeur (56), Hennebont (56), Auray (56), Quéven (56), Larmor-Plage (56), Questembert (56), Baud (56), Plouay (56), Quiberon (56), Thionville (57), Yutz (57), Fameck (57), Sarrebourg (57), Florange (57), Hettange-Grande (57), Terville (57), Faulquemont (57), Le Quesnoy (59), Billère (64), Saint-Jean-de-Luz (64), Lons (64), Urrugne (64), Bidart (64), Ustaritz (64), Souffelweyersheim (67), Wittenheim (68), Riedisheim (68), Brunstatt (68), Lutterbach (68), Sausheim (68), Souppes-sur-Loing (77), Jouars-Pontchartrain (78), Niort (79), Golbey (88), Neufchâteau (88), Vittel (88), La Ville-du-Bois (91), Longpont-sur-Orge (91), Limours (91), Dugny (93), Chennevières-sur-Marne (94), Franconville (95), Montigny-lès-Cormeilles (95). 4G+ jusqu’à 300 Mbit/s – avril 2017 Liste des principales grandes villes ouvertes en 4G+ jusqu'à 300 Mbit/s : Classement par département (hors Ile-de-France) : Dijon (21), Brest (29), Grenoble (38), Nantes (44), Orléans (45), Reims (51), Nancy (54), Metz (57), Valenciennes (59), Clermont-Ferrand (63), Anglet (64), Bayonne (64), Biarritz (64), Mulhouse (68), Le Havre (76). Ile-de-France : Chelles (77), Sartrouville (78), Versailles (78), Evry (91), Antony (92), Asnières-sur-Seine (92) Boulogne (92), Clamart (92), Clichy (92), Colombes (92), Courbevoie (92), Levallois Perret (92), Nanterre (92), Neuilly Sur Seine (92), Issy-les-Moulineaux (92), Rueil Malmaison (92), Aubervilliers (93), Aulnay-sous-Bois (93), Bondy (93), Drancy (93), Epinay Sur Seine (93), Le Blanc Mesnil (93), Montreuil (93), Noisy Le Grand (93), Pantin (93), Saint Denis (93), Sevran (93), Champigny Sur Marne (94), Créteil (94), Fontenay-sous-Bois (94), Ivry Sur Seine (94), Maisons Alfort (94), Saint-Maur-des-Fossés (94), Villejuif (94), Vitry-sur-Seine (94), Argenteuil (95), Cergy (95), Sarcelles (95). Fibre – avril 2017 Liste des nouvelles communes ayant bénéficié de l'arrivée de la fibre (1) en avril 2017 : Classement par département : Crans (01), Le Cannet (06), Trouy (18), Longvic (21), Gravigny (27), Villiers-le-Morhier (28), Sarrola-Carcopino (2A), Seyssins (38), Diesen (57), Avrigny (60), Blincourt (60), Brasseuse (60), Choisy-la-Victoire (60), Dieudonné (60), Le Fayel (60), Houdancourt (60), Longueil-Sainte-Marie (60), Puiseux-le-Hauberger (60), Raray (60), Rully (60), Bois-Bernard (62), Loison-sous-Lens (62), Marck (62), Vendin-le-Vieil (62), Jacob-Bellecombette (73), Uxegney (88), Quincy-sous-Sénart (91), Aulnay-sous-Bois (93), Boissy-Saint-Léger(94). Liste des communes ayant bénéficié d'une extension de couverture fibre (1) en avril 2017 : Classement par département : Menton (06), Nice (06), Carcassonne (11), Marignane (13), Caen (14), Fleury-sur-Orne (14), La Rochelle (17), Brive-la-Gaillarde (19), Saint-Apollinaire (21), Évreux (27), Vernouillet (28), Toulouse (31), Bordeaux (33), Pessac (33), Villenave-d'Ornon (33), Béziers (34), Bouguenais (44), Angers (49), Chaumont (52), Laval (53), Vannes (56), La Madeleine (59), Roubaix (59), Alençon (61), Boulogne-sur-Mer (62), Lens (62), Loison-sous-Lens (62), Méricourt (62), Rouvroy (62), Vendin-le-Vieil (62), Anglet (64), Villeurbanne (69), Meyzieu (69), Saint-Priest (69), Lyon (69), Annecy (74), Paris (75), Achères (78), Conflans-Sainte-Honorine (78), Guyancourt (78), Six-Fours-les-Plages (83), Auxerre (89), Clichy-sous-Bois (93), Coubron (93), Gagny (93), L'Haÿ-les-Roses (94), Valenton (94), Villiers-sur-Marne (94), Argenteuil (95), Herblay (95). (1) fibre avec terminaison coaxiale ou optique selon éligibilité. (2) L’observatoire 2G/3G/4G réalisé par l'Agence Nationale des Fréquences est disponible sur : http://www.anfr.fr/gestion-des-frequences-sites/lobservatoire-2g-3g-4g/actualites/actualite/actualites/observatoire-anfr-3/#menu2 (3) L’observatoire ARCEP est disponible sur : www.arcep.fr (4) Le baromètre des connexions Internet mobiles en France métropolitaine du 1ertrimestre 2017 réalisé par nPerf est disponible sur https://media.nperf.com/files/publications/FR/2017-04-11_Barometre-connexions-mobiles-metropole-nPerf-2017-T1.pdf (5) Le baromètre des connexions Internet fixes en France métropolitaine du 1er trimestre 2017 réalisé par nPerf est disponible sur https://media.nperf.com
  13. Cotdaz

    Altice lance "MY Cuisine"

    Le Groupe Altice poursuit son développement dans la création de nouveaux médias et proposera à partir de juin prochain une chaîne de TV internationale 100% cuisine distribuée en France, au Portugal, en Belgique et au Luxembourg. Avec MY Cuisine, Altice lance une nouvelle chaîne de TV et inaugure simultanément un nouveau concept entièrement dédié à la cuisine qui intègre la création d'un nouveau magazine et toutes ses déclinaisons digitales dont une application mobile et un blog de recettes. Avec ces nouvelles créations, Altice répond aux attentes de ses clients désireux de découvrir de nouveaux programmes et de nouveaux services autour de la cuisine, un univers fédérateur et plébiscité. Altice s'appuie sur le succès des grandes chaînes de cuisine à travers le monde pour construire un nouveau média international de référence avec une double ambition pour MY Cuisine : proposer les meilleurs programmes en développant sa production en propre ou via des partenariats prestigieux ; devenir un véritable média 360°, présent à l'international en télévision, en presse magazine et en numérique. MY Cuisine rassemblera, sur son nouveau concept alliant divertissement et cuisine, toutes les forces éditoriales du Pôle Lifestyle d'Altice Media. Cette création illustre le nouveau positionnement du Pôle Lifestyle, plus convergent, plus international et plus exclusif, ainsi que sa volonté de faire de la cuisine un axe nouveau pour tous les médias du Groupe Altice. MY Cuisine sera distribuée, lors de son lancement, en exclusivité par SFR en France, ainsi qu'en Belgique et au Luxembourg. Elle sera disponible pour l'Afrique francophone et la Suisse. Le concept sera également lancé au Portugal au sein de l'offre Lifestyle du Groupe. Altice dispose déjà d'une chaîne originale de cuisine en Israel et étudie la possibilité d'une distribution plus large par les autres opérateurs. Alain Weill, CEO des activités medias du Groupe Altice, souligne : « Alors que la thématique cuisine suscite de plus en plus l'engouement du public et alors qu’il n'existait plus de chaîne thématique dédiée, je suis heureux que nous soyons à l'origine d'une nouvelle chaîne de cuisine, divertissante et internationale, qui a pour ambition de devenir la référence en la matière à l'image du succès des chaînes du groupe ». Partenariat exclusif avec FremantleMedia et Jamie Oliver pour la France et le Portugal La chaîne MY Cuisine annonce son premier partenariat exclusif : un accord avec FremantleMedia pour 3 ans pour les émissions de Jamie Oliver en France et au Portugal. Cet accord signe le grand retour du cuisinier star sur une chaîne française. Fidèle à son positionnement, Jamie Oliver proposera notamment une nouvelle émission tournée vers les conseils pratiques et la cuisine accessible. Ce premier partenariat majeur illustre les ambitions de la nouvelle chaîne cuisine du Groupe Altice pour devenir une marque unique sur le cooking Lifestyle. Patricia Menarini, Directrice du pôle Lifestyle du Groupe Altice Media, déclare : « Nous avons sans hésité choisi Jamie Oliver qui représente par sa personnalité la cuisine décomplexée, simple, bonne et synonyme de plaisir partagé ». Al de Azpiazu, Vice Président Ventes et Distribution en Europe Occidentale de FremantleMedia, complète : "Nous sommes ravis de travailler avec Altice. Ce partenariat nous permettra de mettre en valeur notre meilleure collection de programmes anciens et nouveaux, issus du chef très populaire Jamie Oliver. Les shows de Jamie Oliver divertissants et éducatifs ont fait leur preuve auprès des amoureux de la cuisine dans le monde entier pendant des années, et MY Cuisine partage parfaitement les valeurs de Jamie. Nous sommes sûrs que cette collection comblera le public friand de cuisine !".
  14. Cotdaz

    Altice continue de refinancer son énorme dette

    Chez Altice, chaque opération de refinancement fait l'objet d'une minutieuse communication. En montrant qu'il gère activement son passif, le géant des télécoms et des médias (maison-mère de SFR) veut balayer les craintes liées à son énorme dette. Laquelle s'élève aujourd'hui à plus de 50 milliards d'euros. Ce jeudi, le groupe de Patrick Drahi a annoncé qu'il avait refinancé pour 3,4 milliards d'euros de dettes de ses filiales SFR Group et Altice International. Dans un communiqué, Altice précise que l'opération permet de « renforcer [ses] liquidités et de réduire les coûts d'intérêts annuels de 60 millions d'euros au total ». Désormais, la maturité moyenne de la dette du groupe est de 6,8 ans, et son coût moyen pondéré passe de 6,1% à 6%. Source et article complet: La Tribune
  15. Cotdaz

    Altice rachète la pépite française Teads

    Le groupe de médias et télécoms Altice a annoncé mardi l'acquisition de la plateforme française de vidéos publicitaires Teads, alors que des rumeurs faisaient état de discussions avec le géant News Corp. L'accord d'acquisition signé avec le groupe de Patrick Drahi valorise la pépite française fondée il y a une dizaine d'années et devenue numéro un mondial de son secteur, jusqu'à 285 millions d'euros, selon un communiqué d'Altice. Créée en 2005 par Pierre Chappaz et Bertrand Quesada (PDG), l'entreprise Teads s'est repositionnée pour se concentrer exclusivement sur la vidéo publicitaire après l'entrée à son capital de la société d'investissement européenne Gimv en 2011. La transaction devrait être conclue à la mi-2017. Selon les termes de l'accord, 75% du prix d'acquisition sera réglé lors de la signature finale. Source et article complet: Le Figaro
  16. Cotdaz

    SFR : les trois grands défis que doit relever Altice

    Le chiffre est assez spectaculaire : SFR a perdu plus de 2,1 millions d'abonnés depuis son rachat par Patrick Drahi le 29 novembre 2014. Certes, tout n'est pas à mettre sur le dos du tycoon des télécoms, qui a hérité d'un réseau sous-investi dont les sous-performances et le mauvais service clients ont fait fuir les abonnés. Mais en voulant augmenter les tarifs de l'opérateur dès son rachat, il a probablement commis une erreur. Cependant, Patrick Drahi reste très confiant sur la capacité de ses équipes à redresser l'opérateur. Pour lui, la perte d'abonnés n'est qu'un problème momentané, lié à un mauvais historique et qui peut donc se rectifier. SFR a perdu beaucoup de clients l'an dernier, et pas mal cette année, mais l'opérateur table désormais sur une stabilisation l'an prochain et compte bien en regagner l'année suivante, en 2018. Si les dirigeants de SFR sont optimistes, c'est parce qu'à la mi 2015, ils ont relancé fortement les investissements dans le réseau. Source et article complet sur Les Echos
  17. Cotdaz

    Altice veut s'emparer de l'ensemble du capital de SFR

    Altice souhaite lancer une offre publique d'échange sur SFR pour s'emparer de l'ensemble de son capital. Le groupe a annoncé ce lundi un projet d'OPE volontaire visant toutes les actions SFR Group qu'il ne détient pas encore, soit 22,25% du capital de l'opérateur télécoms. Selon l'offre déposée par le groupe de l'homme d'affaires Patrick Drahi auprès de l'Autorité des marchés financiers, l'échange se fera sur la base de 8 nouvelles actions ordinaires Altice NV de catégorie A pour 5 actions SFR Group apportées. L'offre, qui n'est soumise à aucun seuil minimum d'acceptation, a été approuvée à l'unanimité par les conseils d'administration d'Altice et de SFR Group et devrait être finalisée au cours du quatrième trimestre 2016. Elle "est encore soumise à l'approbation de l'AMF et de l'Autorité néerlandaise des Marchés Financiers", souligne Altice. Le groupe de Patrick Drahi, basé a Amsterdam, a enregistré une baisse de 1,07% de son chiffre d'affaires entre janvier et juin à 11,72 milliards d'euros, sous l'effet principalement du recul des ventes de SFR qui a terminé le semestre avec une perte nette de 84 millions d'euros. Source et article complet: Les Echos
  18. Mufecator

    Appel à la grève le 6 septembre chez SFR

    Les syndicats CGT et CFE-CGC de SFR appellent à une journée d'action le mardi 6 septembre pour protester contre le plan de 5000 départs volontaires proposé par l'opérateur télécoms. La CGT et la CFE-CGC de SFR ont décidé de se mobiliser pour s'opposer au déploiement du plan de 5 000 suppressions de postes proposé la semaine dernière par la direction du groupe. Les deux syndicats minoritaires appellent à une journée nationale de grève qui aura lieu le mardi 6 septembre. « Le projet de suppressions d’emplois annoncé par la direction du groupe SFR/Numéricable, s’inscrit dans une stratégie globale qui consiste à privilégier les marchés financiers au détriment de l’emploi stable et qualifié, des conditions de travail des salariés, du service rendu, du développement industriel et de l’investissement dans le réseau et la fibre optique », ont fait valoir les deux organisations dans un communiqué. Elles estiment également avoir été écartées des négociations. Le 4 août, l'Unsa et la CFDT, les deux premiers syndicats du groupe ont donné leur accord au déploiement de ce plan basé sur le volontariat. A l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels, ce mardi, l’opérateur a indiqué financer ce PSE en provisionnant dans ses comptes 600 millions à 800 millions d'euros étalés sur deux ans, ce qui devrait lui permettre d’économiser 400 millions par an. Source : Le Monde Informatique
  19. Le second trimestre 2016 ressemble aux précédents puisque depuis son rachat par Numéricable, l’opérateur au Carré Rouge n’a cessé de perdre des clients. Et au total, le chiffre est impressionnant. Ainsi que le note Jean-René Cazeneuve, Directeur Général Adjoint commercial de Bouygues Telecom, et jamais avare de tacles envers ses concurrents, ce sont 2,7 millions d’abonnés qui ont été perdus par SFR depuis son rachat. Dans le détail, l’opérateur a perdu 1,1 million d’abonnés à un forfait mobile, 1,2 million de clients à une offre mobile prépayée et 400 000 abonnés un offre fixe. Source : Univers Freebox
  20. SFR Sport a acquis l'exclusivité de la diffusion des matches du championnat du Portugal de football en France pour la saison 2016-2017, a dit mercredi l'opérateur télécoms SFR Group, confirmant une information du Figaro. Le montant de ces droits n'a pas été divulgué. La chaîne qatarie beIN Sports diffusait jusqu'ici la Liga portugaise, dont les matches reprennent vendredi. Le bouquet SFR Sport ajoute ainsi les rencontres des clubs de Benfica, du Sporting ou encore de Porto à celles de la Premier League anglaise, dont la holding Altice, maison mère de SFR Group, avait l'an dernier raflé les droits d'exclusivité à Canal+ (groupe Vivendi) pour la période 2016-2019. "Avec cette acquisition majeure, le groupe Altice devient le diffuseur exclusif du championnat portugais en France, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg, et reste le distributeur de Benfica TV sur les marchés français, belge, suisse, luxembourgeois et en Afrique Sub-saharienne", souligne SFR dans une déclaration transmise par email. Altice est propriétaire de l'opérateur Portugal Telecom depuis 2015. Source : Challenges
  21. (AOF) - Altice (+9,73% à 14,33 euros), maison-mère de SFR et Cablevision (USA), a vu son Ebitda ajusté progresser de 2,7% au deuxième trimestre à 2,265 milliards d'euros. La croissance enregistrée aux Etats-Unis notamment a permis à l'opérateur de compenser les difficultés rencontrées en France où l'Ebitda ajusté de SFR a reculé de 6,8% à 999 millions. La marge d'Ebitda ajusté d'Altice a augmenté de 2 points à 38,9%. Le chiffre d'affaires trimestriel de l'opérateur coté à Amsterdam a reculé de son côté de 2,6% à 5,82 milliards d'euros. Le consensus compilé par le groupe donnait un Ebitda ajusté de 2,14 milliards d'euros et un chiffre d'affaires de 5,76 milliards au deuxième trimestre. Enfin, Altice a confirmé ses perspectives annuelles d'une amélioration de la tendance du chiffre d'affaires et d'une croissance de son Ebitda ajusté de 5% (mid-single digit). L'opérateur anticipe également une stabilisation de son free cash flow opérationnel. Source de l'article : Boursorama
  22. Mufecator

    SFR continue de perdre des abonnés

    L'opérateur SFR, filiale du groupe de médias et télécoms Altice, a vu ses comptes tomber dans le rouge au premier semestre, essuyant une perte nette de 84 millions d'euros alors qu'il avait dégagé un bénéfice net de 828 millions d'euros un an plus tôt, principalement du fait d'une "perte d'abonnés sur un an". Durant la première moitié de l'année, le groupe a vu son chiffre d'affaires reculer de 4,2%, à 5,3 milliards d'euros, et son excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté baisser de 7,6% à 1,84 milliard d'euros, a-t-il précisé dans un communiqué publié mardi. Entre avril et juin, les ventes du groupe connaissent cependant un recul moins fort, de 2,1%, à 2,72 milliards d'euros, avec un Ebitda ajusté en repli de 6,4% à 993 millions d'euros. Sur le deuxième trimestre, l'opérateur annonce avoir perdu 199.000 abonnés mobiles sur le marché grand public, avec cependant une amélioration du revenu moyen par abonné (ARPU) entre le premier et le deuxième trimestre, passé de 21,8 à 22,3 euros. Suite et source de l'article : Le Figaro
  23. L'Autorité de la concurrence inflige une amende de 15 millions d'euros à Altice/Numericable, maison mère de SFR. L'affaire remonte au rachat de SFR par Numericable que l'Autorité de la concurrence avait soumis à des obligations, et notamment celle de céder Outremer Telecom à la Réunion et à Mayotte. Or, selon l'Autorité de la concurrence, en augmentant fortement les tarifs d'Outremer Telecom, SFR a récupéré de nombreux clients de l'opérateurs qui l'avaient alors quitté pour SFR. La sanction est tombée ce 19 avril. Source et article complet: Le Figaro
  24. Cotdaz

    SFR veut titiller Orange sur le marché des entreprises

    Alors qu'il présentait la stratégie d'Altice sur les télécoms d'entreprise ce mardi, Michel Combes, directeur des opérations du groupe et PDG de sa filiale SFR, n'a pas voulu commenter le possible mariage entre Bouygues Telecom et Orange en France. Pourtant, dans le cadre de cette fusion, un actif l'intéresse beaucoup : les clients entreprises de l'opérateur de Martin Bouygues. De fait, ceux-ci ne pourront pas être récupérés par Orange. Pourquoi ? Parce que sur ce marché d'environ 10 milliards d'euros dans l'Hexagone, il est très improbable que l'Autorité de la concurrence autorise un tel transfert, étant donné la domination actuelle de l'opérateur historique. D'après Agathe Martin, analyste chez Exane-BNP Paribas, Orange dispose sur ce segment d'une part de marché de 65%, contre 20% pour SFR, et 5% pour Bouygues Telecom. En récupérant les clients de Bouygues Telecom, SFR pourrait réduire le gouffre qui le sépare d'Orange. Mais ce faisant, le marché des télécoms professionnelles se résumerait encore davantage à un duopole. Source et article complet: La Tribune
  25. Altice N.V. (Euronext: ATC, ATCB), groupe international de télécoms et de médias, sa filiale SFR, 2ème opérateur télécoms français, et SIGFOX, premier fournisseur d'un service de communication mondial dédié à l'Internet des Objets (IoT), annoncent un accord de partenariat en France et à l'international visant à intégrer la connectivité SIGFOX à l'offre de services du groupe. Les clients d'Altice et de ses filiales bénéficieront de la connectivité SIGFOX en complément de l'offre de services du groupe. Cet accord stratégique signe le partenariat de trois acteurs animés des mêmes ambitions : associer dès aujourd'hui des solutions de connectivité complémentaires afin de démocratiser l'Internet des Objets dans tous les secteurs de l’économie et d'accroître l'offre de solutions connectées pour les entreprises et les particuliers. En faisant de l'investissement sa priorité, Altice construit un groupe international basé sur la convergence des réseaux très haut débit fixe et mobile avec les médias, les contenus et les plateforme de services, en Europe, aux Etats-Unis, en Israël, dans les Caraïbes et dans l'Océan Indien. SIGFOX, dont le réseau est aujourd'hui déployé ou en cours de déploiement dans 14 pays, enregistre déjà plus de 7 millions d'objets, offre une solution de communication mondiale bidirectionnelle et très peu consommatrice d'énergie aux millions de capteurs en attente de connectivité. « Nous sommes convaincus que le marché de l'Internet des Objets est une opportunité à saisir dès aujourd'hui, avec une vision mondiale », explique Michel Combes, Directeur des opérations d'Altice et Président-directeur général de SFR. « Les volumes porteront sur des milliards de connexions. Avec SIGFOX, nous partageons la même vision entrepreneuriale et la même volonté d'aller conquérir de nouveaux marchés. La disponibilité de l'offre SIGFOX permet enfin d'apporter dès aujourd'hui des solutions à nos clients entreprises ». « Au sein de SIGFOX, nous avons toujours été convaincus que l'Internet des Objets devait être abordé différemment et que notre offre ne rentrait pas en compétition avec celles proposées par les opérateurs », explique Ludovic Le Moan, Directeur général de SIGFOX.« Nous sommes ravis et fiers de nous associer à Altice et son fondateur Patrick Drahi, pour partager à la fois cette vision, mais aussi et surtout, l'ambition de faire de l'Internet des Objets une activité majeure pour le développement de nos deux groupes ». En France notamment où le réseau SIGFOX couvre 92% de la population, ce partenariat permettra aux clients SFR, premier opérateur à avoir lancé la 4G en France et expert de solutions de Machine-to-Machine, de profiter du meilleur des deux offres : le haut débit et le bas débit. Les clients SFR bénéficieront de la connectivité SIGFOX et pourront également l'utiliser en complément d'autres connectivités existantes, comme la 4G ou le Wifi. En 2016, SIGFOX prévoit d'être présent dans plus d'une trentaine de pays. Le partenariat avec Altice s'étendra à tous les territoires où le groupe est implanté, notamment au Portugal avec l'opérateur Portugal Telecom, aux Etats-Unis et en Israël. L'Internet des Objets s'adresse à tous les secteurs d'activité et constitue un nouvel espace dans lequel se développeront un grand nombre de start-up. Ce partenariat s'étendra à cet écosystème innovant afin de contribuer ensemble au développement de l'offre de solutions connectées, dans des domaines aussi variés que l'industrie, l'agriculture, la santé, les transports, la sécurité, … En France, SIGFOX anime une communauté de start-up au sein de l'IoT Valley et de son accélérateur, le Connected Camp (une trentaine de start-up aujourd'hui). Cette communauté se renforce chaque jour au travers des rencontres organisées par SIGFOX avec les développeurs : les Makers Tours, en France et à l'international. Il existe aujourd'hui plus d'une centaine d'objets connectés compatibles avec le réseau SIGFOX et Altice contribuera à l'enrichissement de ce portefeuille avec l'appui de ses clients industriels et celui des start-up soutenues par SIGFOX.