Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'canal +'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Catégories

  • ADSL-VDSL
  • Altice
  • Fibre
  • Justneuf
  • Mobile
  • Numericable
  • Patrick Drahi
  • RED by SFR
  • SFR
  • Téléphonie
  • Télévision
  • Divers

Forums

  • Général
    • Revue de presse
    • JustNeuf 's Café
    • Les sondages
    • Fond de cale...
  • Forums Altice - SFR
    • Internet en ADSL
    • Très Haut Débit
    • Service client
    • Télévision
    • Services
    • Les box
    • Offres mobile
    • Altice
  • Autres forums
    • Réseaux et logiciels
    • Les Autres F.A.I.s
  • Sujets de Cotdaz

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


NRA


Site Internet


Ville


Loisirs


Offre


Firmware

5 résultats trouvés

  1. Sacré coup que celui réalisé ce mercredi par Canal +. La chaîne cryptée récupère les droits exclusifs de la Premier League anglaise de 2019 à 2022. Et cela au détriment de RMC Sport, qui avait mis un pied dans le monde du football en 2015 en s'offrant la diffusion du championnat de football le plus suivi au monde contre 115 millions d'euros. Quasiment en situation de monopole il y a encore dix ans, Canal + avait progressivement perdu son emprise sur la Ligue 1, la Ligue des champions et les principaux championnats européens. Il s'agit d'un véritable coup dur pour la filiale du groupe de Patrick Drahi, qui ne disposera l'an prochain comme « produit d'appel » que des compétitions européennes (Champions League et l'Europa League). Source et article complet: Le Parisien
  2. Mufecator

    Canal+ dévoile sa stratégie pour la rentrée

    Attention surprises ! Canal beaucoup moins clair... A partir du 5 septembre prochain, les programmes en clair ne représenteront plus que deux heures par jour, contre environ six actuellement. "Il y aura du clair le matin, le midi et le soir", nous explique Maxime Saada, le directeur général du groupe Canal+. Mais attention : la plupart des programmes seront proposés avec une formule mixte, à savoir semi-cryptée, semi-publique. Ce sera le cas le midi de l'émission sportive que va animer Aïda Touihri, qui officiait cette année dans l'équipe du Grand 8 sur D8. "L'émission durera en tout 45 minutes, mais je ne sais pas quelle sera la place du crypté", nous explique la présentatrice. Le soir, place au Grand Journal, présenté désormais par Victor Robert à la place de Maïtena Biraben. Là encore, il s'agira d'une formule semi-cryptée, semi-gratuite. Le Petit journal est, lui, repris par Cyrille Eldin, qui sera entouré de nouveaux visages. Si les comédiens qui incarnent Catherine et Liliane (Alex Lutz et Bruno Sanches) restent sur Canal+, ils ne seront plus intégrés au Petit Journal et bénéficieront d'un "cadre différent". Toujours en soirée, un "Gros Journal" sera lancé avec, aux commandes, Mouloud Achour. L'objectif ? "Raconter la nouvelle France". Selon nos informations, il devrait s'agir d'interviews intimistes, comme le fait déjà Mouloud Achour dans Clique. Les Guignols seront quant à eux toujours diffusés en crypté. Par ailleurs, L'Emission d'Antoine, d'Antoine De Caunes, 21 centimètres, d'Augustin Trapenard, La très grosse émission et Groland sont renouvelés, à la différence de Spécial Investigation et du Zapping, qui font les frais de cette nouvelle politique. "Faire la promotion de chaînes gratuites n'avait plus de sens pour une chaîne qui se recentre sur le payant", a justifié Maxime Saada lors de cette conférence de presse. Enfin, d'autres nouveautés verront le jour. Parmi elles : un Jamel Comedy Kids, animé par Jamel Debbouze, et une émission destinée aux abonnés, Canal Inside. La encore, peu de détails sur ce nouveau programme… Extrait de Télé Loisirs
  3. Incontestablement, les dirigeants du groupe Canal ont choisi de miser en gratuit sur les trois autres chaînes du groupe, D8, D17 et iTÉLÉ, qui seront rebaptisées à partir du 5 septembre C8, CStar et CNews. Sur C8, Emile Besse animera une nouvelle émission consacrée à l'économie, Audrey Pulvar un rendez-vous culturel, Laurence Ferrari une émission politique. Un autre animateur fera son grand retour sur la 8 : Benjamin Castaldi ! L'ancien animateur de Nouvelle Star animera Big Buzz Quizz - un nouveau jeu produit par la société de Cyril Hanouna - et rejoindra également la table des chroniqueurs de Touche pas à mon poste !. Plutôt inattendu quand on se souvient des tensions lors du premier passage de “Benji” sur la chaîne ! Sur CNews, outre l'arrivée de Jean-Marc Morandi du lundi au vendredi entre 18h et 19h pour un "rendez-vous innovant" (On n'en saura pas plus pour le moment !), la matinale sera animée par Florent Peiffer à la place de Bruce Toussaint, parti à France 5 pour reprendre C dans l'air. Sur CStar, pas beaucoup d'indications pour l'heure, mais deux projets en gestation ont été annoncés : une fiction quotidienne et un talk-show de deuxième partie de soirée. Extrait de l'article de Télé Loisirs
  4. Mufecator

    Quand beIN Sports et Canal+ co-diffusent...

    Le nouveau contrat de droits télé de la Ligue 1 autorise beIN Sports à co-diffuser 12 grands matches par saison avec Canal+. En voici le fonctionnement. Cette saison, avec le début du nouveau contrat de droits télé (2016-2020), Canal+ diffusera en direct les 3 meilleures affiches de Ligue 1 par journée. Mais de son côté, beIN Sports proposera non plus 4 mais 12 « grands matches » en co-diffusion avec la chaîne cryptée. En effet, comme lui autorise le lot 3 du nouveau contrat, la chaîne franco-qatarienne pourra sélectionner 12 rencontres de « choix 2 » (en général les matches du samedi à 17h) ou de « choix 3 » (globalement ceux du vendredi à 20h45) par saison. Suite et source de l'article : L'Equipe
  5. Mufecator

    Bolloré lorgne beIN Sports pour sauver Canal +

    L'hypothèse d'un rachat de beIN Sports par Vivendi, maison mère de Canal +, prendrait de l'épaisseur, selon une enquête de Libération, jeudi. Objectif de Canal + (5,9 millions d'abonnés) : relancer son offre sportive, mise à mal par sa concurrente qatarie (2,5 millions d'abonnés), mais aussi de nouveaux acteurs comme le groupe Altice de Patrick Drahi qui lui a chipé récemment les droits de la Premier League. Le Qatar, qui perd beaucoup avec beIN Sports France (de 250 à 300 M€ par an selon la banque Natixis), serait de son côté bien plus attentif au coût de la grille, dans un contexte d'austérité budgétaire faisant suite à une "annus horribilis" pour le petit état gazier (chute des cours du pétrole, perte de valeur de ses participations internationales). Selon le quotidien, deux schémas d’alliance sont envisagés. Première piste : Vivendi pourrait devenir le distributeur exclusif de BeIn Sports. Il faudrait alors s’abonner à Canal + ou CanalSat pour avoir accès aux chaînes beIN, sur le modèle de ce qui se passe pour Eurosport. Libération rappelle que Canal + et CanalSat proposent actuellement à tout nouvel abonné trois mois d'abonnement gratuit à beIN Sports. Une sorte de test... Le deuxième schéma à l'étude selon Libé est plus ambitieux puisqu'il conduirait Vivendi à racheter beIN Sports. Sa valeur est estimée à 500 millions d'euros. Vivendi, présidé par Vincent Bolloré, «pousse le plus fort», relève Libération. Le tycoon breton est encouragé par les analystes du secteur, unanimes pour estimer l'opération profitable aux deux entités qui pourraient envisager aussi «une alliance à l'international». Même le... président de la République «voit à terme une fusion entre beIN Sports et Canal +» comme l'a rapporté Le Parisien - Aujourd'hui en France dimanche dernier. La présentation des comptes annuels de Vivendi par Vincent Bolloré, le 18 février, est très attendue. Pas sûr cependant que ce dossier complexe soit réglé d'ici là. D'autant que d'autres alliances sont possibles. «On n'est pas seuls sur le coup» confie d'ailleurs un négociateur Vivendi à Libération. Selon lui, beIN Sports aurait aussi pris langue avec Orange et Free pour la distribution exclusive de ses chaînes. Source : Libération