Jump to content
Justneuf

Search the Community

Showing results for tags 'orange'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Categories

  • ADSL-VDSL
  • Altice
  • Fibre
  • Justneuf
  • Mobile
  • Numericable
  • Patrick Drahi
  • RED by SFR
  • SFR
  • Telephonie
  • Television
  • Divers

Forums

  • Général
    • Revue de presse
    • JustNeuf 's Café
    • Les sondages
    • Fond de cale...
  • Forums Altice - SFR
    • Internet en ADSL
    • Très Haut Débit
    • Service client
    • Télévision
    • Services
    • Les box
    • Offres mobile
  • Autres forums
    • Réseaux et logiciels
    • Les Autres F.A.I.s
  • Cotdaz's Sujets

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Téléphone


NRA


ICQ


AIM


MSN


Site Internet


Yahoo


Jabber


Skype


Ville


Loisirs


Offre


MAC Neuf TV


MAC Box


Firmware

Found 16 results

  1. Déjà partenaire de Canal+, Orange pourrait racheter la chaîne cryptée en cas de mise en vente. Une telle évolution lui permettrait notamment de riposter face à l'offensive de SFR, qui a conclu un accord pour distribuer les chaînes de Discovery et NBC Universal. Le dirigeant de l'opérateur historique est favorable à une alliance entre les deux groupes qui ont multiplié récemment les coopérations, sans se prononcer sur la forme qu'elle pourrait prendre. "Si demain matin, Canal+ était à vendre, c'est certain qu'Orange s'y intéresserait. Evidemment", a déclaré le PDG d'Orange à des journalistes, en marge d'une conférence de presse à Skhirat au Maroc à l'occasion du passage sous la marque Orange de sa filiale locale Meditel. Source et article complet: Capital
  2. La Fédération Française des Télécoms, ses membres Bouygues Telecom, Orange et SFR, et Free, ont pris connaissance, avec grande inquiétude, de l'approbation par la Commission des finances de l'Assemblée nationale d'une nouvelle hausse de la taxe sur les opérateurs de communications électroniques. Alors que cette taxe avait déjà été augmentée de 44% il y a moins d'un an, les opérateurs seraient à nouveau mis à contribution pour financer France Télévisions au détriment des priorités fixées par le Gouvernement en matière d’aménagement numérique des territoires et confirmées par les récents votes de l'Assemblée nationale sur le projet de loi relatif à la montagne et sur la loi pour une République numérique, tout récemment promulguée. Cet effort supplémentaire de plusieurs dizaines de millions d'euros se rajoute aux 1,8 milliard d'euros qui auront été acquittés par les opérateurs depuis la création de cette taxe en 2009 jusqu'à cette année, montant cumulé qui représente l'équivalent de 3,8 millions de prises en fibre optique ou d'environ 18 000 installations d'antennes 4G. Les opérateurs souhaitent que la suite du débat parlementaire puisse conserver l'équilibre entre investissements et stabilité fiscale face à l'enjeu essentiel que sont les déploiements des réseaux à très haut débit fixe et mobile en faveur de l'aménagement de nos territoires. Le Président de la République a ainsi déclaré en juin 2016 que « d'un côté les opérateurs investissent pour le long terme et de l’autre l'Etat assure une sécurité, une stabilité législative, réglementaire et fiscale ». Communiqué de presse: fftelecoms.org
  3. Cinq mois après la fin des négociations autour de la cession de Bouygues Telecom, l'opérateur reprend les hostilités. En ligne de mire: le nouvel accord d'itinérance passé au mois de juin entre ses concurrents. [EXCLUSIF] Bis repetita. Après l'échec des négociations en avril dernier sur une vente de Bouygues Telecom, la filiale du groupe de BTP relance la bataille juridique. L'opérateur a saisi fin juillet l'autorité de la concurrence afin de faire condamner Free Mobile et Orange pour entente et demande de mettre fin immédiatement à la prolongation de l'accord d'itinérance signé entre les deux parties le 15 juin dernier. Ce contrat prévoit l'utilisation par Free du réseau 2G et 3G de l'opérateur historique jusqu'en 2020 au plus tard, le temps de finir de déployer son propre réseau. Initialement, l'extinction était prévue pour fin 2018 à la demande de l'Autorité de la concurrence. En attendant la date butoir, une limitation progressive des débits utilisés par les abonnés Free Mobile sur le réseau d'Orange est programmée dès janvier 2017. Mais la semaine passée, les abonnés ont déjà été informés de cette baisse dès le 1er septembre 2016 (5 mégabits par seconde en débit descendant et 448 kilobits par seconde en débit montant). En janvier prochain, cette chute se poursuivra (1 mégabit par seconde et 448 kilobits par seconde) jusqu'en 2018 puis 2020. Le débit sera alors plafonné à 384 kilobits par seconde. Trois saisines contre Orange et Free Ces dispositions ne concernent que les client de Free Mobile utilisant la 3G en itinérance sur le réseau Orange. Ce principe, accepté par le gendarme des télécoms, l'Arcep, n'a pas plu à Bouygues Telecom. Le groupe a intenté deux autres recours devant le Conseil d'Etat au mois de juillet à l'encontre de l'autorité de régulation des télécoms pour excès de pouvoir. Selon la filiale du groupe de BTP, l'institution aurait dû demander de réduire la durée du contrat et de modifier les conditions d'extinctions de l'itinérance. Le second recours vise à faire annuler les lignes directrices publiées par le gendarme des télécoms sur le partage des réseaux mobiles. La société de Martin Bouygues avait déjà tenté par le passé de casser le premier accord d'itinérance passé entre Orange et Free Mobile. En vain. Contacté à ce sujet par L'Express, Bouygues Telecom n'a pas souhaité faire de commentaires sur les affaires en cours. Source : L'Express
  4. Les fraudes au micropaiement peuvent aujourd’hui atteindre des centaines d’euros, comme le partage Les Echos. Et les consommateurs mettent du temps à s’en rendre compte. En effet, c’est seulement une fois la facture de l’opérateur reçue que l’***** est démasquée, mais les responsables ont souvent déjà disparu. On commence par surfer sur le web puis on clique sur une vidéo ou une bannière publicitaire et c’est à partir de cet instant que la facture flambe. L’Association Française du Mutlimédia Mobile (AFMM), qui a été créé par les opérateurs Orange, Bouygues Télécom et SFR, lutte contre les pratiques de ces *****s. Les sanctions ont par ailleurs triplé en un an, entre 2015 et 2016. Le but des e-brigands est toujours le même, faire que les consommateurs paient sans le savoir. 801 millions d’euros de micropaiements sur mobile et en ligne en 2015 L’AFMM gère notamment les services Internet + et SMS +. Le premier permet de faire figurer directement sur les factures opérateur des achats ou des souscriptions à des abonnements effectués en ligne. Le second permet de régler de petites sommes par SMS et, là aussi, les achats figurent sur la facture mensuelle des abonnés. "Notre mission, c’est de réguler ce secteur et de limiter le plus possible les *****s. L’objectif c’est zéro tolérance", explique Christian Bombrun, président de l’association. Et pas besoin de numéro de carte bancaire, seul un clic suffit à valider la transaction. En général, la fraude atteint un maximum de 30 euros. L’opérateur prélève alors la somme et partage avec le vendeur tiers. De plus les clients ayant signalé les dépassements anormaux sur leur facture ont été informé par leur opérateur que rien ne pouvait être fait, même pas leur remboursement. Suite de l'article : Univers Freebox
  5. L'option TV de Sosh gagne une quarantaine de chaines supplémentaires, sans changement sur le prix. Elle est en effet toujours proposée à 1 euro sans engagement. Orange propose une option TV avec 70 chaines à ses clients ayant souscrit à un forfait Origami Zen, Play ou Jet. Celle-ci est incluse dans le forfait sans surcoût. Chez Sosh, ce n'est pas le cas puisqu'il faut payer 1 euro de plus par mois pour en profiter. Si 30 chaines seulement étaient de la partie jusqu'à présent, ce nombre vient de grimper jusqu'à 70. L'opérateur explique qu'avec son option Bouquet TV Basic, vous pouvez désormais retrouver encore plus de chaînes généralistes et thématiques sur mobile, avec notamment « TF1, France Télévisions, C+ (en clair), M6, Arte, D8, W9, TMC, NT1, NRJ12, iTélé, D17, Gulli, HD1, L'Equipe TV, KTO, Campagnes TV, BET, Ma chaîne étudiante ». Les offres replays de TF1, des chaines de France Télévisions et de M6 sont également accessibles. L'opérateur précise que ce changement concerne les anciens et les nouveaux clients. Cette option est toujours sans engagement de votre part et son tarif ne change pas : 1 euro par mois. La fiche tarifaire n'a pas encore été mise à jour, mais les conditions d'utilisation devraient certainement être exactement les mêmes, c'est-à-dire avec un « usage décompté du forfait data ». Pour rappel, Bouygues Telecom et SFR permettent également à leurs abonnés de profiter d'une sélection de chaines de télévision. Via l'extra B.tv le premier propose à ses clients Sensation (forfaits avec engagement obligatoire) d'en profiter sans que la consommation data soit décompté du forfait. Sur les offres Power et Premium du second, on peut également accéder à l'offre de SVOD Zive en extra, tandis que les chaines SFR Sport et News sont incluses. Source et liste des chaînes : NEXT>INPACT
  6. En 2006, Orange et M6 s’associaient pour créer M6 Mobile. Il ne s’agissait pas d’un opérateur mobile virtuel, mais d’une simple licence payée par Orange à M6, qui devait également "animer la base d’abonnés". M6 Mobile avait atteint son pic d’abonnés en 2013, avec 2,8 millions de clients. Mais depuis, la base d’abonnés a progressivement décru pour arriver à 2,6 millions à mi-2016. Orange et M6 ont donc décidé de mettre fin à leur offre commune et il n’est plus possible de s’abonner à une offre de la marque depuis le 11 juillet. Les clients actuels « sont invités à migrer dans les trois ans vers une offre Orange équivalente » précise BFM TV qui rapporte l’information. Mais pour mettre fin à cette collaboration, cela va couter cher à Orange qui va verser 114 millions d’euros au total. M6 recevra en effet « 64 millions d’euros pour les 3 années et demie restant à courir. En outre, Orange va aussi verser 50 millions d’euros d’indemnités pour mettre fin à cette offre. » explique BFM TV Source : Univers Freebox
  7. A partir du 1er septembre, Free Mobile va brider les débits de ses clients qui sont en itinérance sur le réseau d'Orange. 5 Mb/s pour commencer, avec une baisse progressive jusqu'à 384 kb/s en 2020. Dans le même temps, l'opérateur annonce jusqu'à 260 Mb/s pour sa 4G+. Free Mobile est en train de prévenir ses clients qu'une nouvelle fiche d'informations standardisée serait mise en place dès le 1er septembre. Celle-ci annonce un bridage de l'itinérance sur le réseau de « l'opérateur partenaire », c'est-à-dire celui d'Orange. 5 Mb/s dès le 1er septembre, 384 kb/s en 2020 Cela se fera en plusieurs étapes : 1er septembre 2016 : 5 Mb/s en téléchargement et 448 kb/s en upload 2017 et 2017 : 1 Mb/s en téléchargement et 448 kb/s en upload 2019 : 768 kb/s en téléchargement et 384 kb/s en upload 2020 : 384 kb/s dans les deux sens À titre de comparaison, 384 kb/s c'est ce que proposent certains opérateurs lorsque leurs dépassent leur « Fair use ». Pour rappel, ce changement fait suite à une annonce commune des deux opérateurs de mettre en place un « désengagement progressif » de l'itinérance, conformément aux souhaits de l'ARCEP. Comme prévu, l'extinction de l'itinérance est donc actée pour la fin de l'année 2020. Source et suite de l'article : NEXT>INPACT
  8. Alors que certains se dorent la pilule au soleil, opérateurs et chaînes de TV préparent une rentrée qui s'annonce mouvementée. Ainsi, Orange et Canal+ viennent d'annoncer un partenariat, alors que la chaîne cryptée travaille sur une refonte de sa distribution et de ses offres. Dans un communiqué, Orange vient d'annoncer un partenariat avec Canal+. Les deux groupes, déjà associés au sein d'OCS, travaillent ainsi sur « une offre Fibre, à un prix exceptionnel, incluant des chaines du bouquet Canalsat Panorama qui sera proposée aux abonnés d’Orange, d’ici à la fin de l’année ». Attention, cette phrase est à lire avec attention puisqu'il ne s'agit pas de proposer l'ensemble de Canalsat Panorama au sein d'un forfait Orange, mais seulement certaines chaînes. Pour rappel, Canalsat dispose actuellement de deux bouquets : Séries Cinéma et Panorama, qui sont proposés de manière conjointe dans l'offre Grand Panorama. Dans celui concerné par le futur forfait d'Orange, on retrouve des chaînes de la TNT, mais aussi plusieurs thématiques : Divertissement, Sport, Découverte, Jeunesse, Style de vie / Info et Musique. Plusieurs sont en exclusivité sur Canalsat, ce qui ne sera plus le cas. Suite et source de l'article : NEXT>INPACT A lire dans l'article complet : Orange veut séduire la famille par le contenu en se distinguant de SFR Canal+ retravaille le contenu de ses chaînes et sa distribution La difficile question de l'évolution des offres
  9. Depuis un mois, soixante habitants de Celle-l'Evescault, abonnés à l'opérateur SFR, n'avaient plus de téléphone fixe et, par voie de conséquence, d'accès à Internet. « J'ai téléphoné des dizaines de fois au 1023, le service clientèle SFR, ils ne savent pas nous dire si le rétablissement du service interviendra dans un ou six mois, affirmait une habitante, mercredi, sous couvert d'anonymat. Une interruption du service pendant une semaine, on peut comprendre. Mais un mois, ça fait beaucoup ! Je ne sais plus quoi faire. » Contacté mercredi matin, votre journal (La Nouvelle République) a donc contacté le service de presse SFR. Quelques heures plus tard, Guillaume Faure, directeur des relations régionales SFR pour le sud-ouest, confirme la panne : « C'est ce que nous appelons un incident générique, qui touche plusieurs clients : le problème vient de la boucle finale de l'ADSL qui appartient encore à l'opérateur historique. Nous attendons qu'Orange, sollicité depuis un mois, intervienne. Ils ont indiqué qu'ils devaient faire un changement de câble. Ils ont probablement un problème technique mais je ne sais pas lequel. Malheureusement, ce sont nos clients qui sont impactés et je n'ai pas d'éléments à précis à donner sur le rétablissement du service. » Le journal La Nouvelle République a contacté « l'opérateur historique » dans la foulée, Orange. Quelques heures plus tard, la chargée de communication a confirmé un « problème de connectivité entre l'équipement Orange et celui de SFR. » Mais, Ô miracle, « tout vient d'être remis en service il y a quelques minutes. Nous mettons notre équipement sous surveillance pendant 48 heures. » Source et article complet sur La Nouvelle République Crédit photo:Site du Département de la Vienne
  10. Orange, l'ex-France Télécom, prépare l'arrêt du plus vieux réseau téléphonique de France. Les combinés branchés à de simples prises téléphoniques ne sonneront alors plus. Certes, le processus prendra du temps, mais au début de la prochaine décennie, le vieux réseau téléphonique sera peu à peu éteint. Dans le jargon des télécoms il est désigné sous le nom de réseau téléphonique commuté (RTC). Selon l'Autorité des télécoms (Arcep), la France compte 12,9 millions de lignes RTC, soit un peu plus d'un tiers des lignes téléphoniques. Pour bénéficier d'une ligne fixe, il faudra alors s'équiper d'une box dite DSL, qui viendra se connecter entre le combiné et la prise murale. Source et article complet: Le Figaro
  11. Tout n'est pas tranché, mais le dossier avance. Orange, Free et SFR se sont mis d'accord sur un schéma de partage des actifs de Bouygues Telecom que le premier revendra aux deux autres dans le cadre de son rachat de la filiale télécom du groupe Bouygues, affirme samedi Le Figaro. Free "est prêt à racheter l'essentiel" des fréquences de la filiale du groupe Bouygues, mais "est plus réservé" en ce qui concerne les réseaux, croit savoir le quotidien qui précise que l'ensemble "est valorisé un peu plus de 2 milliards d'euros". Concernant le partage des 12 millions de clients mobile, fixe et entreprises de Bouygues Telecom, représentant un chiffre d'affaires de 4,4 milliards d'euros et "peu ou prou valorisés à 8 milliards d'euros", Orange veut s'accaparer les 2 millions de clients haut de gamme, tandis que Free et SFR se partageraient les clients restants (B&You, Bbox et professionnels), détaille encore Le Figaro sans identifier ses sources. Ils devraient débourser "environ 4 milliards d'euros", selon la méthode de valorisation sur laquelle les trois groupes se sont entendus, à savoir un calcul "en multiple du chiffre d'affaires". Source et article complet: bfmbusiness.bfmtv.com
  12. Lors de ses vœux il y a deux semaines, Stéphane Richard, le PDG d'Orange estimait que le rachat de Bouygues Telecom avait "une chance sur deux" d'aboutir. Depuis, les discussions ont avancé à un rythme soutenu. Stéphane Richard et Martin Bouygues sont déterminés à aller jusqu'au bout. Selon un négociateur, il y a aujourd'hui environ 80% de chances que l'issue des négociations soit positive, avec l'objectif d'une annonce officielle avant la publication des résultats annuels d'Orange prévue le 16 février. Au total, Orange espère retirer environ 5 milliards d'euros de ces cessions, soit à peu près la moitié de la valorisation de Bouygues Telecom (10 milliards d'euros, si l'on se cale sur celle de l'offre faite en vain par SFR à l'été 2015). Ces actifs seront, pour l'essentiel, revendus à Free et SFR, qui participent donc désormais aux négociations. Ces deux concurrents savent que l'opération ne pourra se faire sans leur accord. C'est donc une partie de poker menteur à quatre qui est engagée. Des négociations très difficiles, avec des enjeux d'ego qui viennent tout compliquer. Source et article complet: BFM Business
  13. En décembre 2015, les changements d'opérateurs mobiles ont battu des records, sur fond de fortes promotions pratiquées par Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom. « Les patrons du marketing et les directeurs commerciaux sont unanimes : on n'avait pas vu de pareils volumes de portages depuis bien longtemps », commente un bon connaisseur du secteur. SFR a été le plus agressif Plusieurs raisons expliquent un tel niveau d'activité. La saisonnalité, tout d'abord : le mobile reste un cadeau très recherché pour Noël, avec une population équipée de plus en plus jeune. Les attentats de novembre, qui ont incité à reporter certains achats, ont aussi joué. Mais c'est surtout la guerre des promotions pratiquée par les quatre opérateurs qui a soutenu cette dynamique. SFR a été le plus agressif. Et pour cause, après la perte de plus d'un million de clients en un an, il y avait urgence, pour l'opérateur, à redresser la barre. Il a ainsi bradé ses offres mobiles sans engagement, en proposant un forfait Red à 3,99 euros par mois pendant un an, pour 20 Go de data (au lieu de 19,99 euros), mais aussi un forfait Virgin Mobile à partir de 1,99 euro par mois. « Son système d’information a explosé, tant il a vu partir et surtout arriver des clients ! », assure une source. Source et article complet: Les Echos
  14. Bonjour, Faisant partie des premiers bénéficiaires de la fibre optique Orange sur Lannion (Côtes d'Armor), j'ai décidé de franchir le pas et donc de quitter SFR après 5 ans et demi de services globalement satisfaisants. Ce sujet a pour vocation de vous tenir au courant des différentes étapes de migration puis de mes premiers retours d'expérience d'utilisation de la fibre. Dès fois que des Lannionais visiteurs de JustNeuf passeraient dans le coin... Orange faisant des promotions jusqu'à demain soir (jusqu'à 14 euros de réduction en cas de changement de FAI), j'ai donc appelé le 1014 ce soir pour souscrire l'offre Livebox Jet Fibre pour 28,99 €/mois pendant un an au lieu de 42,99 €, le tout sans engagement y compris pendant la période de promotion. Je vais donc payer moins qu'actuellement (31,90 €) pendant un an ! Le technicien passe faire l'installation le jeudi 15 janvier à 13 heures. J'ai reçu un SMS de confirmation avec le code d'accès à l'espace de mon suivi commande tout de suite après avoir raccroché avec la conseillère commerciale qui a su répondre à toutes mes interrogations. Je suis donc officiellement un futur ex-client SFR... A suivre...
  15. Bonjour, j'ai déménagé depuis le 21 décembre. Il y a quelque jours, j'ai reçu un message disant que ma ligne était activé et me donnant mon nouveau numéro de téléphone Après avoir patienté 1 journée j'ai décidé de faire appel au service client SFR qui m'a informé d'un incident et que France telecom allait prendre le relais. Aujourd'hui, après 4 jours d'intervention de France telecom, ce dernier me dit que le problème allé être retransféré a SFR. je sens que l'effet boomerang va se mettre en place Pour infos, j'ai le bouton de la box qui éclaire orange (jaune) et uniquement les voyants wifi et tv d'allumés. D'après diagnostique windows, ce serait un probleme de connexion au serveur DNS... Dans l'attente de votre réponse, Merci.
  16. Bonjour Abonnée depuis le début d'année aux chaines OCS je ne comprends toujours pas comment fonctionne leur Replay. Certaines séries semblent visionnables en entier (Boss par exemple), pour d'autres il y a 1 seul épisode (walking dead), certaines 3 par 3 (Game of Throne), pour Veep, il y a tous les épisodes sauf le 1er (!) Pas facile de suivre ! Je remarque aussi que certains films qui passent actuellement ne figurent pas sur la tv de rattrapage alors que d'autres y traînent pendant plusieurs mois. Bref, ma question est la suivante : est-ce un problème de "mise à jour" du replay ? peut-on le mettre à jour ?
×
×
  • Create New...