Jump to content
Justneuf

SFR by Justneuf.com


Cotdaz
Le service Disney Channel Pop Pick Play est accessible à tous les clients Power et Power+ qui veulent prolonger l’aventure Disney Channel. Disponible en télévision à la demande, Disney Channel Pop Pick Play est une offre complète et ludique de contenus Disney Channel regroupés autour de 3 rubriques : 
POP : pour découvrir les bonus, les interviews, les coulisses des Disney Channel Original Movie du moment ;  PICK : pour profiter d’un catalogue Disney Channel enrichi en séries ; PLAY : pour jouer en illimité à un jeu vidéo Disney (prochainement disponible).
Pour célébrer et accompagner la diffusion du premier Disney Channel Original Movie produit en France, « Mère et Fille : California Dream », SFR proposera à ses clients de voyager de janvier à mars à travers les Etats-Unis, avec une programmation inédite intitulée « American Dream ». Grâce à la rubrique POP, les clients profiteront de contenus inédits sur les acteurs, de bêtisiers, de tutoriels et des épisodes de la série Mère et Fille;
 
Sur PICK, ils participeront à un voyage à travers les États-Unis grâce au meilleur des sériesavec Section Genius et Phénomène Raven (San Francisco), Jessie (New-York), Jonas L.A (Los Angeles).
Sur PLAY, ils s’amuseront en famille avec un jeu vidéo inédit. 

Grâce à son réseau le plus étendu en Fibre optique, SFR propose la meilleure expérience TV et l’offre TV by Numericable en VOD la plus riche du marché avec près de 30 000 titres, dont les dernières nouveautés disponibles seulement quatre mois après leur sortie en salle, mais aussi les grands classiques du cinéma en HD. Avec « VideoStore by Numericable », SFR propose également un service de téléchargement définitif de films, nouveautés et exclusivités vidéo issus des plus grandes maisons de production ainsi que des chaînes éphémères.
Depuis le 17 novembre, Zive, le service de vidéo à la demande du groupe Altice est disponible en exclusivité pour les clients SFR avec déjà plus de 5 000, 15 000 fin 2016, contenus et exclusivités en HD, 4K/UHD, multi-écrans et hors connexion. Ce service offre la meilleure proposition Jeunesse du marché, avec plus de 3 000 programmes pour toute la famille dont le meilleur des longs-métrages des studios Disney et Disney●Pixar.

Mufecator
La nouvelle vient de tomber : suite aux auditions de LCI (groupe TF1), Paris Première (groupe M6) et Planète + (groupe Canal+) qui revendiquaient toutes les 3 le passage en hertzien numérique gratuit, le CSA n'a validé que le dossier de la chaîne tout info..
L'autorité de régulation audiovisuelle a en effet estimé que "la chaîne n'avait plus d'avenir économique dans l'univers de la télévision payante et que son accès gratuit contribuera au pluralisme et à l'intérêt public". 
LCI avait essuyé un premier refus en 2014.
En parallèle de cette décision, le CSA a confirmé son refus de passer Paris Première et Planète+ sur la TNT gratuite. "Aucun changement dans leur dossier ne justifiait que le Conseil passe d'un non à un oui", a précisé à l'AFP Olivier Schrameck, le président du Conseil.
On peut maintenant se poser la question de l'intérêt de 3 chaînes d'informations continues sur la TNT gratuite : LCI va rejoindre BFM TV et i>Télé dans ce créneau. Il faut sûrement s'attendre à quelques dégâts, BFM TV ayant brandi la menace de 100 fermetures de postes si le CSA accédait à la requête de LCI...
Début de diffusion de LCI sur la TNT gratuite : 1er janvier 2016.
Communiqué de presse du CSA

Mufecator
L'hécatombe continue : après Maison+, Cuisine+, Ciné Polar, Ciné Fx, Sport+ ou encore la chaîne emblématique des séries Jimmy, cette année 2015 va connaître un nouvel arrêt de chaîne...
En effet Planète Thalassa cessera d’émettre le 31 décembre, Canal+ et France Télévisions (co-actionnaires) ayant choisi en commun de stopper la chaîne.
Et ce n'est pas les quelques nouvelles chaînes proposées depuis qui peuvent justifier le maintien du prix de l'abonnement à Canalsat : les chaînes BET France (mini généraliste) ou QVC (télé achat), sont également présentes dans le bouquet de base de la plupart des fournisseurs d'accès. De plus les thématiques "maison" et "cuisine" ne sont plus du tout présentes chez la filiale de Canal Plus alors que les autres F.A.I. proposent (gratuitement ou non) la chaîne Vivolta qui regroupe ces deux thèmes.
A quand la prochaine suppression ? Vu tous les arrêts de 2015, les abonnés Canalsat ont de légitimes raisons de s'inquiéter pour 2016.
Source : compte Twitter de Télécâble Sat Hebdo
 

Mufecator
Suite à l’abrogation de son autorisation de diffusion prononcée en octobre dernier par le CSA, la chaîne Numéro 23 avait décidé d'interjeter appel. Mais l'organisme de régulation, réuni en assemblée plénière mercredi, a décidé de rejeter le recours gracieux.
La décision du CSA est historique en la matière, car c’est la première fois que l’autorité décide d’abroger l’autorisation de diffusion d’une chaîne. Numéro 23 devra donc arrêter de diffuser ses programmes à partir du 30 juin 2016.
Le conflit entre le gendarme de l’audiovisuel et la chaîne porte sur la revente de Numéro 23 au groupe NextRadioTV, le 2 avril, pour un montant de 88,3 millions d’euros. Cependant, la vente doit être approuvée par le Conseil afin qu’elle soit validée. Le CSA décide en juin d’éclaircir les conditions de la présence d’un actionnaire russe à hauteur de 15% du capital. Opération dissimulée à l'autorité audio-visuelle qui y voit là "un manquement d'obligation en matière de représentation de la diversité".
La chaîne a d'ores et déjà annoncé sa « décision d’introduire un recours contentieux » devant le Conseil d’État.
Source : CSA

Cotdaz
SFR a conclu un accord en vue du dépôt d’un plan de sauvegarde prévoyant notamment l’acquisition des participations détenues par la Caisse des Dépôts (33%) (cette dernière intervenant en son nom et pour le compte de l’Etat dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir) et Atos (20%) dans Numergy. SFR pérennisera ainsi une entreprise dans laquelle il est investi depuis son origine. Cet accord est soumis à un certain nombre de conditions, dont la consultation des instances représentatives du personnel de cette société.

Créée en septembre 2012, Numergy est une société spécialisée dans la construction et l’exploitation d’infrastructures de Cloud computing à vocation française et européenne. Numergy a été conçue pour devenir une véritable «centrale d’énergie numérique» au service de l’économie et de la croissance. Sa mission : fournir aux entreprises (TPE, PME, ETI et grands comptes) et organisations publiques des ressources informatiques sécurisées, performantes et compétitives. Numergy garantit et s’engage sur la haute disponibilité de son infrastructure mais aussi sur la localisation des données sur le territoire français. 
L’offre de services SFR de Cloud computing pour les entreprises, axe important de la stratégie du groupe, est ainsi renforcée. En effet, complémentaires à celle de SFR et du groupe Altice, l’offre et la technologie de Numergy représentent une opportunité pour accélérer le déploiement du Cloud en France et en Europe.

Ce rapprochement s’intègre à la stratégie Entreprise du groupe Altice dont l'une des priorités est de consolider l’ensemble de ses activités autour du Cloud, de l'IOT et des services managés.
 

Cotdaz
L’Arcep vient de dresser un rapport sur l’effort d’investissements des opérateurs mobiles. Et à la page 14 du texte, on découvre avec stupéfaction le taux de couverture de la population en propre de chacun d’entre eux au mois de juillet 2015 :
Orange : 76% Bouygues Telecom : 72% Free Mobile : 52 % SFR : 39% Selon l'Arcep, la couverture du réseau 4G de SFR est donc deux fois plus faible que celle d'Orange. Et il est peu probable que la situation ait évolué depuis juillet 2015 si l'on se réfère à la dynamique du premier en terme de déploiement de nouvelles antennes 4G.
Même si SFR parvient à couvrir à ce jour 60% de la population grâce à son accord d’itinérance avec Bouygues Telecom, son image en ressort passablement écornée.
Source et article complet: O1net

Cotdaz
Dans l'article de Sosconso intitulé la résiliation, opération kafkaïenne,  nous faisons état des difficultés rencontrées par Vincent C., pour résilier son abonnement à une box de SFR. Un certain nombre d'internautes nous ont indiqué avoir subi les mêmes désagréments. Un sénateur, Robert Navarro, vient pour sa part d'alerter la DGCCRF "sur les remontées significatives de citoyens" qui se plaignent des mêmes maux.
Dans une lettre à Nathalie Homobono, directrice de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, en date du 2 décembre, l'élu, aujourd'hui membre de la réunion administrative des Sénateurs ne figurant sur la liste d'aucun groupe politique, écrit : "Tous ceux qui m'ont contacté ont fait état de la même mésaventure : alors qu'ils ont restitué l’ensemble du matériel - décodeur numérique, routeur, box fibre, etc -, SFR-Numericable leur facture des frais de non-restitution du matériel. "
Pourtant, "plusieurs de ces citoyens", précise-t-il, lui ont "montré le récépissé de La Poste faisant état d’un retour au poids conséquent". "Malgré appels, emails et courrier recommandé, ils éprouvent les plus grandes difficultés à être remboursés par SFR-Numericable."
Le sénateur indique que "c’est la première fois, en sept années de mandat, qu’un problème revient de façon aussi récurrente".  Il ajoute qu'"attaché au service public postal, [il] imagine mal les facteurs de La Poste ouvrir systématiquement les colis à destination de SFR pour y prélever des disques durs et des décodeurs numériques".
 
Source et article complet: sosconso.blog.lemonde.fr

×
×
  • Create New...